Beignets de Tomates Vertes : Interview de Mary Louise Parker, l’interprète de Ruth Jameson

Beignets de Tomates Vertes : Interview de Mary Louise Parker, l'interprète de Ruth Jameson

Interview accordée à Malinda Lo le 28 Juillet 2008 pour le site Afterellen.com

Mary-Louise Parker a tout d’abord attiré l’attention des spectatrices lesbiennes et bisexuelles en 1991 avec le film Beignets de Tomates Vertes où elle jouait Ruth Jamison, la femme qui volait le cœur du garçon manqué Idgie Threadgoode (Mary Stuart Masterson). Bien que le film ait été une version plutôt délesbianisée du roman de Fannie Flagg sur lequel il était basé, Parker et Masterson se sont débrouillées pour communiquer l’amour et l’attirance entre elles, faisant du film un classique lesbien.

Depuis, Parker est apparue dans de nombreux films, dont le plus récent The Spiderwick Chronicles and The Assassination of Jesse James de Coward Robert Ford. Elle a également signé pour le film indépendant Les Passages où son personnage tombe amoureux d’une femme incarnée par Julie Delpy. À la télévision, vainqueur d’un Emmy et d’un Golden Globe, Parker a brillé dans la mini-série Angels in America sur HBO, The West Wing sur NBC et Weeds sur Showtime qui en est actuellement à sa quatrième saison.

La semaine dernière durant le TCA Presse Tour à Los Angeles, elle a discuté brièvement avec Afterellen.com du statut du film Les Passages, de la délesbianisation de Beignets de Tomates Vertes et d’une nouvelle vidéo web amusante dans laquelle elle donne des conseils à sa meilleure amie lesbienne sur comment emballer les femmes.

Pouvez-vous m’en dire plus sur le rôle que vous allez jouer dans Les Passages ?

Oh, vous savez, il n’est pas encore financé !

Donc c’est un peu coincé, non ?

Ouais, je veux faire ce film mais il n’a pas de fonds donc ce n’est pas imminent. Quelqu’un doit le financer. Je serais ravie de le faire mais il n’est pas encore financé.

Est-ce que vous pensez qu’il pourra toujours se relever ?

Je ne sais pas. J’espère qu’il le pourra parce que j’adorerais faire un film en français.

Qu’est-ce que vous pouvez me dire sur le personnage que vous interpréteriez s’il était financé ?

Eh bien… Je pense que les auteurs ne veulent pas que je parle de cela maintenant parce qu’ils sont encore en train de le réécrire. Ce n’est pas entouré de mystère ou quoi que ce soit d’autre [rires] mais… c’est dur parce qu’ils n’ont pas réussi à obtenir d’argent pour celui-ci. Donc espérons qu’ils obtiennent l’argent et alors nous serons en mesure d’en parler un jour parce que ça arrivera, mais pas pour le moment.

Depuis Beignets de Tomates Vertes, vous avez évidemment une importante base de fans lesbiennes.

Exact.

Est-ce qu’il y a quelque chose que vous aimeriez dire à vos fans ?

Vous savez, j’aime mes fans lesbiennes. Et j’ai juste fait ce petit webepisode – ma meilleure amie Cat [Davis] et moi – elle est gay et ça tourne autour de moi qui essaie de l’aider à draguer des femmes, parce que je suis son Wingman (référence à un manga des années 80). Donc elle va le mettre sur YouTube. Espérons qu’il restera… C’est moi qui l’aide à emballer les filles parce qu’elle est comme une lesbienne qui ne sait pas emballer. Je l’aide comme une femme hétéro qui lui montre comment draguer les filles.

Est-ce que vous lui avez donné des conseils spéciaux ?

Ouais, je dis quelque chose comme  « Regarde. Monte dans la fourgonnette. Êtes-vous gay ? Montez dans la camionnette. »

Donc vous êtes très directe. Ce sont les conseils que vous lui avez donnés ?

Ouais, quelque chose comme « Sois sympa avec les femmes, c’est ce qu’elles veulent. »

C’est vrai.

Ouais, et vous savez, j’adore ma base de fans lesbiennes.

Eh bien, elles vous aiment. [rires]

C’est vrai. J’ai un point faible. C’est vrai.

Est-ce que vous avez toujours souhaité, je sais que cela fait très longtemps, mais avez-vous toujours souhaité que l’histoire dans Beignets de Tomates Vertes soit un peu plus…

Oui ! Eh bien, d’une certaine manière je l’ai fait. J’ai essayé de rendre cela un petit peu plus en l’articulant sur le temps, mais ils ne voulaient pas vraiment aller dans cette direction. Et d’une certaine manière, je souhaitais que ça le soit, donc je ne sais pas – j’ai des sentiments très mitigés sur le sujet. Parce que j’ai essayé – j’ai vraiment essayé d’avancer dans ce sens et ils ne voulaient pas me suivre.

Qui ne voulait pas aller dans ce sens ?

[Catégoriquement] Personne.

Même pas votre co-star ?

Oh non, Mary Stuart voulait, Fanie Flagg voulait mais pas le réalisateur et les producteurs et les autres.

Wow, ok.

Mais j’ai vraiment essayé d’avancer dans ce sens et ils étaient du genre [elle fait non de la tête].

Les temps ont changé je suppose.

Ouais, c’est sûr.

Traduction Isabelle B. Price

Interview Originale sur le Site Afterellen.com

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre