Et la Revoir… de Lyn Denison

Et la Revoir... de Lyn Denison

Titre Français : Et la Revoir...

Titre Original : Gold Fever

Auteur : Lyn Denison

Date de Sortie : 30 Mai 2007

Nationalité : Australienne

Genre : Roman d'Amour

Nombre de Pages : 191 pages

Editeur : Dans l’Engrenage

ISBN : 978-2-915342-14-7

Et la Revoir... : Quatrième de Couverture

Kate Ballantyne mène une existence paisible dans la petite ville australienne qui l’a vue grandir. Elle travaille à la bibliothèque municipale en s’appliquant à vivre une vie organisée et sans heurts. Jusqu’au jour où l’on annonce le retour de celle qui fut l’amie inséparable de son enfance, avant de devenir le premier amour dévastateur qui l’a trahie et blessée : lorsque reparaît Ashley, le monde protecteur que Kate s’était patiemment bâti vole en éclats.

Et la Revoir... : Avis Personnel

Il n’y a rien de plus désagréable, quand on lit un roman dont toutes les critiques disponibles sont éloquentes, de ne pas réussir à le trouver aussi passionnant que les rares qui en ont parlé avant. Et la Revoir… m’a fait cet effet-là. La Dixième Muse et Lesbia Mag ont tous les deux dressé un magnifique portrait de cette histoire romantique et pourtant, je ne peux m’empêcher de la trouver superficielle et peu crédible.

Tout commence par une femme, Kate, qui au détour d’un article dans le journal, apprend que son premier et unique amour va revenir en ville. Malheureusement, ce premier et unique amour est une femme qui l’a quittée pour entrer dans le rang et épouser un homme. Elle a aujourd’hui une magnifique petite fille et une vie qui devrait être idéale, même si la réalité est loin de tout cela. Un regard entre les deux femmes va raviver la passion et bref, vous vous doutez de la suite.

La réalité est très régulièrement entrecoupée de flash-back sur l’adolescence des adolescentes. Pourtant la mayonnaise ne prend pas. Enfin elle prend aux souvenirs de ce premier baiser, si, il est magnifique est très beau. Mais ensuite, tout va trop vite, il m’a manqué une véritable action, une véritable réflexion sur les sentiments. Le tout s’enchaîne et en deux jours elles s’avouent leur amour pour toute la vie. Quand même, 18 ans c’est pas rien comme délai. C’est limite de croire que tout va se régler si facilement.

J’avoue, je n’ai pas accroché. Pourtant, il y a de très jolis passages notamment avec la cabane dans les arbres. Mais toute cette angoisse de la découverte de leur relation, tout ce silence autour de leur orientation sexuelle, toute cette peur et ce happy-end totalement improbable. C’était trop pour moi. En plus, ce qui m’a surprise, c’est que dans tous les souvenirs, on n’a pas celui de la première fois où elles ont fait l’amour. S’il ne devait y avoir que 2 souvenirs intéressants, ça aurait dû être celui du premier baiser et celui de leur première fois.

Lyn Denison ne m’a pas convaincue. Je suis certainement devenue trop exigeante avec le temps.

Et la Revoir... : Extraits

« – Ah, tu as trouvé ma cachette !
En entendant la voix, Kate eut si peur qu’elle faillit tomber de la caisse de fruits qui lui servait de siège. Embarrassée, elle essuya ses larmes d’un revers de main.
– Je suis désolée. On dirait que je t’ai fichu la trouille, pas vrai ?
La petite fille avait des yeux d’un bleu clair impressionnant qui s’étiraient en amande quand elle souriait. Kate reconnue les longs cheveux blonds et, soudain, se sentit coupable d’avoir espionné chaque jour ses voisins. Son cœur se mit à cogner dans sa poitrine.
– C’est une propriété privée, s’entendit-elle dire avec grandiloquence, puis elle se leva et adressa un regard furieux à l’autre fillette.
– Je sais. Mais parfois, je viens me cacher ici pour que les garçons me laissent tranquille. Elle fronça son petit nez, désignant d’un mouvement de tête le monde palpitant de l’autre côté de la clôture.
Kate continua de regarder avec colère la propriétaire des yeux bleus, tandis que son cœur battait toujours la chamade. L’autre lui sourit encore davantage et se mit sur la pointe des pieds pour saisir une branche. D’un seul mouvement souple, elle fit un bond et se retrouva debout sur la plate-forme, auprès de Kate. Celle-ci recula d’un pas pour protéger son espace et, du côté du cœur, quelque chose de bizarre, quelque chose de très étrange lui serra la poitrine. Elle battit des paupières, incapable de comprendre les sentiments qui naissaient en elle. Mais elle sut immédiatement qu’elle avait en face d’elle la plus jolie petite fille qu’elle avait jamais vue.
À partir de ce jour, chaque fois que Kate repenserait à Ashley, celui lui évoquerait le soleil après la pluie. Ashley, la filette au grand sourire et à l’épaisse chevelure dorée, plus claire aux pointes, à cause du soleil. Ses yeux d’un bleu très pur, le délicat sillon taches de rousseur sur son nez. Elle était plus petite que Kate et un peu moins mince. C’était l’enfant aux cheveux au vent, celle qui exécutait de fantastiques sauts périlleux au trampoline. Elle faisait partie du monde étrange de l’autre côté de la barrière. Kate ne savait que dire. » (Pages 11-12)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre