Un jour, nos vies se sont croisées de Julie Lezzie

Un jour, nos vies se sont croisées

Titre Français : Un jour, nos vies se sont croisées

Titre Original : Un jour, nos vies se sont croisées

Auteur : Julie Lezzie

Date de Sortie : 07 Juin 2012

Nationalité : Française

Genre : Nouvelles

Nombre de Pages : 117 pages

Editeur : Éditions Gaies et Lesbiennes

ISBN : 978-2356800367

Un jour, nos vies se sont croisées : Quatrième de Couverture

Un jour, l’espace d’une seconde ou plus longuement, leurs chemins se croisent. À partir de cet instant, leurs vies ne seront plus jamais les mêmes.
Ces nouvelles nous invitent à partager les épisodes marquants de la vie de femmes d’horizons très divers, ainsi que leurs questionnements au carrefour de leur existence.
Qu’elles soient prostituée ou religieuse, transsexuelle ou séropositive, les expériences qu’elles traversent nous font prendre conscience que chaque femme est extraordinaire.

Avec Un jour, nos vies se sont croisées, Julie Lezzie aborde par des histoires touchantes – avec toujours en toile de fond l’homosexualité féminine –, le handicap, la religion, la maladie, le racisme et la transidentité, brisant les tabous.

Un jour, nos vies se sont croisées : Avis Personnel

Autant j’avais eu beaucoup de mal avec le premier roman que j’avais découvert de Julie Lezzie à savoir Tout Feu, Tout Femme, autant j’ai adoré ce recueil de nouvelles. Je ne suis pas forcément une passionnée de recueils de nouvelles. Je trouve que l’équilibre est souvent mauvais, que l’on a parfois beaucoup de mal à rentrer dans les histoires et qu’on s’attache aux personnages quand cela se termine.

Tous ces a priori sont tombés avec ce livre et je dois dire que j’en suis plus qu’enchantée. J’ai absolument adoré et j’ai passé un excellent moment. Les histoires sont suffisamment longues pour que l’on apprécie les personnages et sont toutes très différentes les unes des autres. Mais en même temps il y a une harmonie, une rencontre commune, un désir identique, celui de ne pas finir seule. Et l’alchimie a parfaitement fonctionné pour moi.

Le médecin qui tombe sous le charme de sa patiente amnésique lesbienne chinoise c’était certainement un peu beaucoup pour commencer mais cela ne m’a pas dérangée. Le jeu de la rencontre, de la découverte fonctionne bien. Franchement, ça ne tient pas la route pour deux sous mais c’est bien raconté et bien écrit. Je dois avouer que j’ai ensuite été plus touchée par la lettre de la nonne, la rencontre entre deux jeunes dans une boîte de nuit… Celle que j’ai certainement la plus appréciée reste l’une des dernières où l’une des deux héroïnes est séropositive. Leur rencontre et leur amour sont beaux et superbement racontés. L’histoire devient ensuite plus touchante et émouvante. Cela m’a particulièrement plu.

Un livre réussi bien au-delà de tous les recueils de nouvelles que j’ai critiqué jusqu’à présent. Franchement à lire.

Un jour, nos vies se sont croisées : Extraits

« Clermont, le 18 juin 1949
Je ne sais comment entamer cette lettre, par quel miracle trouver les mots justes pour tenter d’exprimer les sentiments confus qui m’ont poussée à partir. Comment t’expliquer ce que tu n’as su voir, ce que j’ai longuement refusé de voir moi-même ? Pardonne-moi pour les révélations qui vont suivre et qui risquent de te bouleverser.
Nous avons été si proches toutes ces années, unies par une complicité toujours plus grande. Et soudain, j’ai réalisé que mon immense amitié, ainsi que mon admiration pour toi, s’étaient transformées en quelque chose de plus fort, de beau et d’effrayant à la fois. J’ai longtemps refusé de voir la vérité en face, d’admettre mes sentiments, d’admettre l’impensable… Mais comment nier l’évidence même de l’emprise amoureuse ? Comment justifier mon trouble à chacune de tes apparitions ? Quand je te vois, mon cœur se met à vibrer, tout mon être s’illumine. Quand tu me souris, je me détourne pour ne pas que tu devines mon émoi. Au lieu d’accomplir mes tâches, je te regarde effectuer les tiennes, maudissant mes faiblesses et mon infidélité envers Celui à qui je m’étais donnée corps et âme. Aveuglée, assourdie, aujourd’hui, je ne vois plus que toi, et ta voix est désormais la seule à résonner en moi. Je suis jalouse des sourires que tu adresses aux autres, du temps que tu passes à les consoler, les rassurer, les aimer. J’aimerais être le vieillard que tu laves, que tu nourris, l’enfant que tu prends dans tes bras, que tu embrasses et serres contre ton cœur. Mais avant tout, j’envie ton grand Amour, le seul et unique, Celui pour qui tu vis, pour qui tu te sacrifies. Celui à qui vont tes premières et dernières pensées de la journée, Celui qui est présent chaque instant dans ton cœur, et qui se dresse entre nous. Que Dieu me pardonne d’avoir pu en arriver là… » (Pages 33-34)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre