Jusqu’à Ce Que La Mort Nous Sépare

Une rencontre lesbienne dans le désert…

Affiche : Jusqu’à Ce Que La Mort Nous Sépare

Année de Production : 2008

Réalisation : Stefanie Schneider

Scénario : Stefanie Schneider

Avec : Austen Tate (Margarita), Daisy McCrackin (Cristal)

Nationalité : Allemande

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 28 : 00 minutes

Titre Original : Jusqu'à ce que la mort nous sépare

Jusqu’à Ce Que La Mort Nous Sépare : Résumé

Cristal fuit sa famille lorsqu’elle rencontre Margarita au milieu du désert. Les deux jeunes femmes tombent rapidement amoureuses et emménagent ensemble dans la caravane de Margarita. Le temps passe et leur amour passionnel devient bientôt étouffant pour Cristal qui souhaite découvrir le monde.

Cristal fuit sa famille lorsqu’elle rencontre Margarita au milieu du désert. Les deux jeunes femmes tombent rapidement amoureuses et emménagent ensemble dans la caravane de Margarita. Le temps passe et leur amour passionnel devient bientôt étouffant pour Cristal qui souhaite découvrir le monde.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
70

Ce court-métrage est un véritable travail artistique. Réalisé comme un diaporama, à mi-chemin entre un film et un livre de photographie, il raconte l’histoire d’une rencontre dans le désert californien. Cristal quitte sa famille, dont son père et son frère qui ne la comprennent plus. En route, elle croise Margarita, une belle rousse libre qui vit dans une caravane.

Le coup de foudre est immédiat et les deux jeunes femmes, à grand renfort de photos suggestives et de moments marquants filmés comme avec un caméscope personnel, se séduisent et révèlent toute leur beauté pour ne pas laisser l’autre indifférente. Le film retrace alors le début intense de toute relation, ce désir de ne faire qu’un, puis l’éloignement, le besoin d’exister pour soi et enfin la rupture.

Je reconnais que ce que je retiens c’est avant tout cette manière si particulière de raconter l’histoire grâce à ces photographies. On sent tout le travail sur la lumière, sur les jeux d’ombre et de lumière, sur les montages, sur les visages. Les dialogues sont réduits au plus simple et sont principalement composés de poèmes déclamés par les actrices principales. La musique, très bien choisie et maîtrisée du début à la fin est un élément à part entière qui permet de comprendre l’évolution des choses.

Au milieu du désert, dans un véritable no man’s land, Stefanie Schneider nous offre l’histoire d’une rencontre. L’histoire de deux femmes à la fois cowboys et filles de joie qui vont laisser libre cours à leurs désirs. Un superbe court-métrage qui fait appel à l’imaginaire de chacun et dont les polaroïds ne laissent jamais indifférent.

Jusqu’à Ce Que La Mort Nous Sépare : Extraits

CRISTAL : Je sens encore les mains rêches de mon frère sur ma peau meurtrie. Ce salaud m’a laissée en plan. Comme Jerry, mon amant. Dans la misère et la violence. Des générations implorant Notre-Dame de Guadalupe. Ils sont tous si pitoyables, dans leur désespoir sans fond, qu’ils se défoulent sur moi.

MARGARITA : Soudain, le temps s’est suspendu. Et je l’ai vue : Cristal, ses yeux couleur du ciel, transperçant mon âme, m’emportant au paradis. Est-ce que je rêvais ?

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre