Le Roque Des Barjots

Un court-métrage surprenant et mauvais

Affiche : Le Roque Des Barjots

Année de Production : 2010

Réalisation : Claude Girard

Scénario : Claude Girard

Avec : Emmanuelle Schaff, Sylvia Homawoo, Benoît Gauthier

Nationalité : Française

Genre : Comédie, Court-Métrage

Durée : 9 : 50 minutes

Titre Original : Le Roque des Barjots

Le Roque Des Barjots : Résumé

Paris, 19h. Une femme attend désespérément le retour de son mari. N’ayant aucune nouvelle, elle appelle la police qui lui rétorque qu’une disparition ne peut être déclarée qu’au bout de 48h. De désespoir elle va se coucher.

Alors qu’elle dort, une femme rentre chez elle et la rejoint dans sa chambre. Cette dernière lui explique être son mari, réincarné en femme. Il déclare que la seule chose dont il se souvient c’est avoir été percuté par un bus et ensuite de s’être réveillé dans le corps de cette femme…

Paris, 19h. Une femme attend désespérément le retour de son mari. N'ayant aucune nouvelle, elle appelle la police qui lui rétorque qu'une disparition ne peut être déclarée qu'au bout de 48h. De désespoir elle va se coucher. Alors qu'elle dort, une femme rentre chez elle et la rejoint dans sa chambre. Cette dernière lui explique être son mari, réincarné en femme. Il déclare que la seule chose dont il se souvient c'est avoir été percuté par un bus et ensuite de s'être réveillé dans le corps de cette femme...

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Très mauvais. A éviter.

Note des lectrices : Soyez la première !
10

Lorsqu’Edwine m’a fait passer le lien de ce court-métrage elle m’a précisée qu’elle pensait qu’il fallait le prendre au second degré, comme un gros délire. Le fait qu’elle précise ce détail a attisé ma curiosité et m’a donné envie de découvrir Le Roque des Barjots. En arrivant sur le site, le nom du scénariste et réalisateur qui a mis lui-même son travail en ligne m’a interpellé : Claude Girard. Un souvenir inoubliable s’est imposé : Les Cerises Silencieuses. Et il y avait aussi Les Atours de la Damnation dont le titre m’est revenu plus difficilement.

Les courts-métrages de Claude Girard sont mauvais et je m’en souvenais. Pour autant j’étais curieuse de découvrir celui-ci. Il est dans la même veine que les précédents. Extrêmement mal joué tout d’abord par les trois acteurs. Les deux femmes ne sont pas convaincantes le moins du monde et tout est surjoué. La palme revient certainement à l’appel à la Police au début. Ça sonne tellement faux ! Ensuite il y a la réalisation. Les gros plans figés sur les visages, les autres plus larges du lit et de l’appartement vide. Mon Dieu qu’est-ce qu’on s’ennuie ! Pas une once d’originalité, pas une once d’intérêt.

Côté scénario cela pourrait être intéressant. La chute est surprenante et pathétique mais tout le reste est tellement mal fait que je n’ai pas accroché. Difficile de faire plus mauvais. Par contre ces trois courts-métrages ont déclenché l’hilarité des personnes qui les ont vu. Donc si l’affligeant vous amuse, foncez. Sinon passez votre chemin sans le moindre regret.

PS : je n’ai pas compris le titre.

Le Roque Des Barjots : Extraits

POLICIER : Bonjour.
FEMME : Bonjour monsieur. J’ai vraiment peur, mon mari n’est pas rentré. Je crois qu’il lui est arrivé quelque chose.
POLICIER : Mais ne vous inquiétez pas madame, votre mari a dû être retenu à son travail. Mais vous ne pouvez déclarer sa disparition que dans quarante-huit heures. Rappelez-nous.
FEMME : Mais ça ne lui ressemble pas pourtant !

JEAN-MARC : Coucou ma chérie, c’est moi, Jean-Marc. Jean-Marc ! Ecoute-moi mon amour, je te demande de bien m’écouter. Ce matin en allant au bureau, je me suis fait renverser par un bus. Enfin, c’est le dernier souvenir que j’ai. Tout ce que je sais c’est qu’à la morgue je me suis retrouvée dans de nouveaux vêtements. Et en regardant bien j’avais la peau carrément bronzée. Non seulement j’avais changé mais j’étais une femme. Je me suis enfuie. Et j’ai trouvé dans le sac que j’avais mes clés et mes papiers. Je sais que c’est dur à avaler mais c’est comme ça.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre