Les Filles ont la Peau Douce : Interview d’Axelle Stéphane pour le site Tetue.com

Les Filles ont la Peau Douce : Interview d'Axelle Stéphane pour le site Tetue.com

Interview accordée à Margaux Guignard le Jeudi 06 Mai 2010 pour le site Têtue.com

Drague, sexe, vie à deux, ou encore coming out, voilà le petit guide, sans prétention, des relations entre filles: Les filles ont la peau douce. Pour son tout premier livre, Axelle Stéphane, une parisienne de 33 ans, tente de répondre aux interrogations des lesbiennes de tous les horizons. TÊTUE est allé à sa rencontre.

Salariée dans une entreprise de conseil, Axelle Stéphane, a toujours aimé écrire. Il y a quatre ans elle ose enfin, et rédige Les filles ont la peau douce. Un guide qui s’adresse plutôt aux jeunes lesbiennes en devenir, mais pas que…

Pourquoi avez-vous écrit Les filles ont la peau douce ?

Quand j’ai commencé à sortir avec des filles je cherchais, en tant que lectrice, une sorte de guide pour lesbiennes. Je n’ai jamais trouvé mon bonheur, ni en France, ni à Los Angeles lorsque j’y étais. A l’époque j’avais un petit carnet à idées, et je me suis dit qu’il fallait peut-être écrire ce bouquin moi-même.

A qui s’adresse ce livre ?

Aux lesbiennes qui se découvrent mais pas seulement. Je m’adresse aussi aux lesbiennes averties, qui, en lisant ce bouquin se replongent dans leurs souvenirs. Elles peuvent se retrouver dans certains sentiments, certains vécus. En lisant ce livre, elles sont un peu «chez elles», et en même temps, elles ne sont plus seules, c’est réconfortant. Je voulais que ça aide, que ça intéresse et que ça plaise.

Comment avez-vous créé vos personnages ?

J’ai mis quatre ans à écrire ce livre, il a beaucoup évolué au fil de mes rencontres. Au départ j’ai interrogé des personnes de mon entourage, puis d’autres croisées au cours de soirées. En tout, j’avais une trentaine de témoignages. J’ai regroupé ceux qui me semblaient correspondre à un même état d’esprit, ou à la même situation, ça a donné mes trois personnages. C’est une sorte panorama de lesbiennes.

On y retrouve les stéréotypes de la lesbienne, c’est voulu ?

C’est vrai que c’est un peu stéréotypé, mais c’est une compilation des témoignages que j’ai recueillis et pas si éloigné par certains aspects des filles que l’on rencontre le plus souvent.

Lequel vous correspond le plus ?

Il y a un peu de moi dans chacun. Mais peut-être un peu plus Alice.

Ecrire est une expérience que vous conseillez ?

Oui absolument. J’ai adoré écrire ce bouquin et j’en suis fière. Bien sûr, j’ai eu mon lot de difficultés car j’ai commencé par l’auto-édition, qui s’est finalement révélée être une super expérience. C’est important de croire en ses projets en tout cas, surtout en tant que femmes, car on n’est pas toujours encouragées.

Quels sont vos prochains projets ?

Je prépare un roman avec ces trois filles, je les aime bien et je voulais les faire vivre en dehors du guide. J’aimerai aussi réaliser un livre illustré pour les enfants de famille homoparentales, qui soit un peu émancipateur et sans clichés. Et puis je viens de créer des t-shirts « les filles ont la peau douce », avec Sarah Calas, ils seront en vente très bientôt sur mon site web. J’aime créer des choses, je m’amuse, même si je n’en vis pas, c’est fun ! Et puis c’est un peu ma participation à la cause LGBT ! J’ai toujours beaucoup reçu des associations et du milieu, j’avais envie de donner quelque chose en retour.

Interview Originale sur Têtue.com

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre