L’invisibilité des relations amoureuses entre femmes dans les résumés de films

Marie Kirschen est une journaliste française qui a fondé il y a quelques mois la revue Well Well Well. Elle travaille également pour le site Buzzfeed et a publié dernièrement un article analysant les résumés de films publiés par les sites de référence. Cet article s’intitule “Si les résumés des films LGBT étaient honnêtes”.

La jeune femme a ainsi sélectionné neuf résumés tous issus d’Allociné. Elle a ensuite démontré à quel point ces derniers étaient faux et inadaptés.

Du côté lesbien nous découvrons En Secret/Circumstance, Créatures Célestes, Summer, Imagine Me & You et D.E.B.S. et du côté trans, le résumé le plus rectifié, Boys Don’t Cry.

Notre préféré reste la description du génialissime D.E.B.S. d’Angela Robinson revu et corrigé pour coller à la réalité de ce long-métrage à mourir de rire.

DEBS revu corige

Vous aimez le concept ? Vous avez d’autres exemples d’erreurs monstrueuses de ce genre ?

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Un commentaire

  1. Avatar

    1) je suis d’accord avec l’article pour le coup, c’est vrai que les résumés ne sont pas assez explicite
    2) mais ne serait ce pas ce qui est bon en même temps? 😉
    Je me suis toujours dit que c’était une volonté de normalisation des lesbiennes (ca veut rien dire mais on voit l’idée). Dans le sens ou c’est quelque chose de normal d’etre lesbienne donc pourquoi faire un résumé qui le met en avant?
    Si on prend le résumé d’imagine me and you par exemple: “Le mariage de Rachel et de Heck s’annonce comme le plus beau jour de leur vie. Tout est parfait.Pourtant, l’heure venue, il suffit d’un regard pour que Rachel tombe irrémédiablementamoureuse… mais pas de celui qu’elle doit épouser.Certains sentiments vous dépassent, vous submergent et font exploser tous les plansprévus. Contre ceux qu’elle aime, contre les préjugés, contre elle-même, Rachel va vivrela plus incroyable des aventures, celle que l’on n’attend jamais mais que l’on espère toujours… ”
    Je sais pas, je trouve que ca a un certain charme! Et ca peut (peut etre) pousser des gens à le regarder sans qu’il soit catégoriser comme gay à fond.

    Ca me fait penser à toute cette période de cinéma où l’exposition de scène sexuelles était interdites et donc il fallait bien trouver des subterfuges pour le faire comprendre, et c’était beau.

    De toute facon, on en revient surement à la meme question: pourquoi y a t’il si peu de représentation lesbienne dans le cinéma, non? 😉

Répondre