Los Hombres de Paco : Episode 01 – El replay de Don Lorenzo

Episode de la série Los Hombres De Paco  (Saison 7)

Note : La chaîne Antena 3 a coupé les saisons 3 et 4 en deux demi-saisons ce qui explique que l’on passe directement de la saison 4 à la saison 7.

Réalisateur : David Molina Encinas
Scénaristes : David Barrocal, Marc Cistaré, Iván Escobar, José Rueda

Résumé

Un an s’est écoulé depuis l’arrestation du Kaiser. Lola explique ce qui s’est déroulé durant cette année. Elle a quitté San Antonio après une importante crise d’angoisse qui l’a plongée dans une profonde dépression. Elle ne pouvait plus supporter les risques que prenaient son père, sa sœur, son mari et sa fille. Elle s’est donc installée à Barcelone pour faire le point. Paco, Mariano et Don Lorenzo vivent aujourd’hui ensemble et se tiennent compagnie. Sara n’est pas morte et vit avec Lucas, qui est devenu instructeur pour les nouveaux officiers de police. Povedilla, lui, a parcouru le chemin de Saint Jacques de Compostelle, un voyage qui l’a changé. Il s’est éloigné de Rita et leurs rapports sont maintenant difficiles. Mariano poursuit sa liaison avec Delgado alors que Silvia et Pepa vivent ensemble depuis un an et que tout le monde est au courant de leur histoire d’amour.

Durant une nouvelle mission, Pepa et Silvia sont en planque dans le van avec Don Lorenzo. Elles s’amusent à se faire des grimaces et parlent du fait qu’elles doivent faire des courses parce qu’elles n’ont plus de papier toilette. Ces réflexions amènent un soupir exaspéré du commissaire qui leur fait remarquer qu’elles sont en pleine opération.

Aitor, Povedilla, Rita, Paco, Quique, Curtiz, Montoya et Mariano sont en mission d’infiltration dans une station service. Ils attendent un homme qu’ils doivent appréhender. Paco reçoit un appel téléphonique de Lola, mais Don Lorenzo lui fait remarquer que ce n’est pas le moment. Ils sont en opération ! Alors que tous ses officiers se dispersent en parlant de leur vie privée, Don Lorenzo est obligé de les recadrer.

Sara et Lucas se réveillent ensemble, plus heureux que jamais et se préparent pour aller au travail.

À la station service, Aitor repère l’homme que l’équipe veut arrêter. La présence d’un enfant qui joue avec des pétards gêne l’équipe et le suspect décide de partir rapidement après avoir mis seulement 5,55 euros d’essence. Conscient qu’il va s’échapper et désobéissant aux ordres de Paco, Aitor menace l’homme de son arme. Le suspect s’enfuit et assomme Don Lorenzo qui est sorti du van et s’est interposé en travers de son chemin. Aitor le rattrape et l’affronte au corps à corps. Il l’emporte et l’homme est arrêté. Ce qu’Aitor ignore c’est qu’il a été filmé et que les journalistes se sont emparés de l’affaire pour clamer que le commissariat était raciste, le suspect étant noir.

Au commissariat, Don Lorenzo s’adresse à ses officiers. Le coup sur la tête lui a fait perdre la mémoire et il ne cesse de répéter sans cesse la même chose, sans même en avoir conscience. Paco et Mariano commencent à se faire du souci. Ils décident de le sédater pour l’amener à l’hôpital, afin de lui faire passer des examens. Mariano va donc voler des comprimés à sa petite amie, Marina Salgado, et découvre la proposition d’emploi destinée à Lucas. Seulement la chef du CNI arrive à ce moment là et surprend Mariano en train de fouiller dans ses affaires. Elle lui ordonne d’ouvrir sa main pour savoir ce qu’il y dissimule. Mariano le fait laissant apparaître une bague. Salgado imagine alors que Mariano la demande en mariage et accepte. Seulement le policier n’a rien dit pour la simple et bonne raison que la bague est en fait une pièce à conviction.

L’équipe doit enquêter sur la mort de plusieurs ventriloques. Montoya décide d’infiltrer Povedilla comme ventriloque et ce dernier commence à s’entraîner avec une poupée chez Paco.

Delgado propose à Lucas de devenir le coordinateur des forces spéciales du CNI, d’être agent de la CIA et de travailler pour une unité spéciale d’Interpol. S’il accepte, il devra se rendre aux Etats-Unis où il suivra un entraînement physique de plusieurs mois, l’obligeant à s’éloigner de Sara. Lucas doit donc choisir entre accepter une proposition de travail dont il a rêvé toute sa vie ou rester auprès de la femme qu’il aime.

Le soir venu, Povedilla dort dans la cuisine de Paco, Don Lorenzo dans le salon et Mariano rejoint Paco dans sa chambre. Il lui explique alors qu’il a découvert des papiers concernant Lucas dans le sac de Delgado. Le lendemain matin, Mariano et Paco écrasent les comprimés récupérés pour endormir leur patron et les mettent dans son café. Seulement Lucas arrive au même moment pour boire le café et les tasses se mélangent. C’est Lucas qui boit donc le traitement destiné au commissaire.

Une fois seuls avec Lucas, Mariano et Paco le félicitent pour sa promotion aux États-Unis. Lucas leur explique qu’il a refusé le poste parce qu’il refuse de quitter Sara, qu’il juge plus importante. Au commissariat, Lucas croise Sara dans l’ascenseur et tous les deux le bloquent et commencent à s’embrasser passionnément. Malheureusement à cause du traitement que ses compères lui ont malencontreusement fait prendre, Lucas a une panne. Une panne qui fait mourir Sara de rire mais qui blesse l’orgueil du policier.

Povedilla, qui n’arrive pas à aimer la marionnette avec laquelle il doit se produire, décide de la relooker en Don Lorenzo.

Au supermarché, Don Lorenzo, Paco et Mariano font leurs courses. Alors qu’ils se disputent sur la charcuterie, Don Lorenzo s’empare du téléphone portable de Paco pour lui dire qu’il n’a qu’à demander à Lola quelle est la meilleure marque. Le commissaire réalise soudain que sa fille a trop souffert à cause d’eux et décide de ne pas l’appeler. Plus tard Paco retrouve Mariano, mais il a perdu Don Lorenzo. Tous les deux se précipitent pour faire un appel au micro du supermarché et Mariano provoque une importante panique quand il déclare que l’homme qu’ils recherchent est armé.

Au bar Los Cachis, Pepa et Silvia arrivent main dans la main et retrouvent Rita et Montoya avec Sabinita. Silvia prend la petite fille dans ses bras et Pepa commence à lui faire des grimaces. Silvia déclare alors à Pepa qu’elle veut un enfant. Pepa dit que ça ne fait que crier, manger et dormir, mais Silvia refuse de s’avouer vaincue et lui fait remarquer que se serait différent si c’était leur enfant.

Povedilla fait son numéro avec sa marionnette Don Lorenzo. Il imite ce dernier, ce qui provoque l’hilarité des policiers présents. Quand le commissaire arrive, tout le monde se tait et Povedilla qui ne l’a pas remarqué continue son numéro. Au lieu de piquer une crise, Don Lorenzo se met finalement à rire devant le spectacle.

Lucas, qui ne supporte pas d’avoir eu une panne sexuelle, demande conseille à Mariano. Ce dernier lui dit qu’il a peut-être pensé à sa mère au dernier moment et que ça qui l’aurait coupé dans son élan. Lucas répond que non. Refusant de s’avouer vaincu, Lucas retrouve Mariano, mais refuse de se confier à Paco vu qu’il est aussi question de Sara. Les trois hommes finissent pourtant par s’installer autour de la table de la cuisine pour parler. Le nombre de rapports, la fréquence, tout y passe…

Deux ventriloques sont amenés en salle d’interrogatoire. Ils passent l’épreuve du détecteur de mensonge sans problème. Silvia explique alors à Pepa et Montoya qu’il a déjà été prouvé que certains ventriloques pouvaient avoir une sorte de dédoublement de personnalité avec leur marionnette, d’où l’inefficacité du détecteur de mensonge. Alors que Montoya s’énerve et s’apprête à les relâcher, il propose à Povedilla de les interroger. Le policier commence à se faire malmener par les marionnettes, provoquant l’hilarité de Pepa. Il se reprend soudain, s’empare de la marionnette de Don Lorenzo et lui fait mener l’interrogatoire. Là, l’une des marionnettes avoue alors le meurtre !

Sara arrive chez son père et Mariano pour faire la lessive. Elle discute avec eux et se rend compte de tout ce que représente le travail que Salgado a proposé à son mari. Elle retrouve donc Lucas chez eux et lui explique qu’il doit accepter cet emploi. Elle l’a attendu pendant des années, elle peut bien patienter encore quelques mois.

Au commissariat, Don Lorenzo reçoit un colis. Il ouvre ce dernier et panique, ce qui le conduit à sortir de son bureau. Là, il rencontre le nouvel agent de police recruté pour montrer que personne n’est raciste au poste de San Antonio, un noir. Il retourne dans son bureau après avoir oublié ce que contenait le colis. Quand il l’ouvre de nouveau, il redécouvre les mains coupées de l’homme qu’il a arrêté à la station service….

Lucas annonce à ses amis, Paco et Mariano, qu’il accepte le poste proposé par Salgado et qu’il part donc pour les États-Unis…


Los Hombres de PacoLos Hombres de PacoLos Hombres de Paco

Retour à la fiche de présentation Los Hombres De Paco

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre