Que Faisaient Les Femmes… Pendant Que L’Homme Marchait Sur La Lune ?

Un coming-out difficile pour une adulte à la fin des années 60

Année de Production : 2000

Date de Sortie : 04 juillet 2001

Réalisation : Chris Vander Stappen

Scénario : Chris Vander Stappen

Avec : Marie Bunel (Sacha), Hélène Vincent (Esther), Mimie Mathy (Elisa), Tsilla Chelton (Lea), Christian Crahay (Oscar), Macha Grenon (Odile)

Nationalité : Belge, Française, Canadienne, Suisse

Genre : Comédie

Durée : 1h 35min.

Titre Original : Que faisaient les femmes... pendant que l'homme marchait sur la lune ?

Que Faisaient Les Femmes… Pendant Que L’Homme Marchait Sur La Lune ? : Résumé

Montréal, le 14 juillet 1969. L’homme s’apprête à marcher sur la lune. Sacha et Odile fête leur anniversaire. Mais cette dernière finit par lancer un ultimatum à sa petite amie soit elle avoue tout à sa mère soit elle la quitte. Elle a jusqu’à ce que Neil Amstrong marche sur la lune pour qu’enfin sa famille connaisse la vérité à son sujet ou tout est terminé entre elles.

Sacha décide donc de rentrer en Belgique. Elle va leur avouer son homosexualité et l’abandon de ses études de médecine. Seulement tout n’est pas aussi simple. Esther, sa mère, a toujours rêvé d’un mariage somptueux, d’une vie rangée et d’une brillante carrière de médecin pour sa fille. Comment Sacha peut-elle lui expliquer qu’elle a choisi une vie radicalement différente ?

De plus, personne ne se parle dans cette famille. Lisa, la soeur naine de Sacha lui en veut d’être la préférée et d’avoir réussi. Elle ne discute qu’avec son poisson rouge. Le père de Sacha, lui, semble cacher un lourd et terrible secret. Quant à sa grand-mère, elle n’a pas changé mais ne facilite pas la discussion.

Finalement, le 21 juillet 1969, l’homme a marché sur la lune mais rien n’a changé pour l’humanité. Par contre pour la famille de Sacha tout a changé. Grâce à l’aveu de la jeune femme, elle a enfin pu communiquer.

Montréal, le 14 juillet 1969. L'homme s'apprête à marcher sur la lune. Sacha et Odile fête leur anniversaire. Mais cette dernière finit par lancer un ultimatum à sa petite amie soit elle avoue tout à sa mère soit elle la quitte. Elle a jusqu'à ce que Neil Amstrong marche sur la lune pour qu'enfin sa famille connaisse la vérité à son sujet ou tout est terminé entre elles. Sacha décide donc de rentrer en Belgique. Elle va leur avouer son homosexualité et l'abandon de ses études de médecine. Seulement tout n'est pas aussi simple. Esther, sa mère, a toujours rêvé…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un coming out pas facile à faire.

Note des lectrices : Soyez la première !
73

Que faisaient les femmes pendant que l’homme marchait sur la lune est un film qui possède un titre à rallonge. Et pour être honnête, ce que l’on retient de ce film c’est sa longueur. Des scènes inutiles, lourdes, on ne peut s’empêcher de regarder sa montre à plusieurs reprises. Dommage.

Cette Comédie familiale parle principalement de la difficulté que nous avons à communiquer aujourd’hui. Elle aborde les rêves des parents pour leurs enfants et finalement la déception qu’ils peuvent ressentir en découvrant que la chair de leur chair ne partage pas leurs rêves et possède une personnalité propre, différente de la perfection qu’ils désiraient.

Le coming-out de Sacha est le point de départ d’une avalanche d’émotions, de mises à nu tantôt drôles, tantôt pathétiques et douloureuses, tantôt cruelles et absurdes. Bien sûr, les scènes comiques côtoient les scènes plus profondes chargées d’émotions afin d’apporter un peu de légèreté aux situations tragiques. Seulement ce film dégouline de bons sentiments et la fin apparaît trop convenue, peu réaliste et très moralisatrice.

Un film convenu qui reprend un schéma connu et un sujet mainte fois traité sans apporter une réelle originalité.

A voir pour le casting. Mimie Mathy dont il s’agit de la première prestation cinématographique est excellente, Tsilla Chelton est parfaite, comme toujours. Hélène Vincent est remarquable en mère de famille hystérique et Marie Bunnel joue magnifiquement les filles perdues.

Que Faisaient Les Femmes… Pendant Que L’Homme Marchait Sur La Lune ? : Critiques Presse et Récompenses

Mention Spéciale d’interprétation décernée aux 4 actrices au Festival du Film Romantique de Cabourg.

Bayard d’Or de la Meilleure Contribution Artistique au Festival International du Fim Francophone de Namur.

« Servi par un casting éblouissant, Chris Vander Stappen orchestre avec tonus cette cacophonie remplie d’hallucinants coq-à-l’âne et délicieusement truffée aux secrets de famille. » Marie-Elisabeth Rouchy (TéléCinéObs)

« Film de personnages, de caractères, film attachant, balançant entre comique absurde et réalisme poétique (…) » Olivier Delahaye (Synopsis)

« Convenu, moral, hystérique, ce drame de l’incommunicabilité réserve toutefois de beaux moments, portés par la grâce de Marie Bunel. » Julien Vernor (Ciné Live)

« Le réalisateur pose un regard cynique sur cet univers triste et gris. Reste le trio d’actrices, avec une mention particulière à Hélène Vincent et à Mimie Mathy, qui fait ici ses débuts au cinéma. » N.C. (Le Parisien)

« Malgré l’abondance d’idées formelles ou esthétiques brillamment accumulées (…), rien ne parvient à pallier les défauts d’un scénario étonnamment immobile. Comme quoi, à trop creuser son sillon, on finit par s’embourber. » Stéphane Brisset (L’Express)

« De cette intrigue un peu bateau (…) la réalisatrice ne tire pas grand-chose. On attendait une chronique joyeuse, enlevée, spontanée ; à l’arrivée, Que faisaient les femmes ? est tout le contraire. Marie Bunel exceptée, les Comédiens sur jouent continuellement, réduisant leurs personnages à des caricatures crispantes et peu aimables » Pierre Guifou (Chronic’art.com)

« Que faisaient les femmes… qui se voudrait une ode à la compréhension, dégouline de bons sentiments. On en ressort donc mi-attendri, mi-accablé. » Sophie Benamon (Studio Magazine)

« Sur le tournage, les Comédiens se sont tous sentis très à l’aise (…). D’où les jeux émotionnels forcés aggravés par un scénario aux valeurs en titane (aimons-nous malgré nos différences). Dommage, le titre était bien prometteur… » Jean-Baptiste Drouet (Première)

« (…) ce film aurait été une plutôt sympathique pièce d’agit-prop au début des années 1970, ce qui ne donne en aucun cas un bon film en 2001. Au mieux, cette évocation caricaturale de la petite-bourgeoisie bruxelloise rétrograde (…) a le charme suranné d’une relique de la contestation. » Jean-Michel Frodon (Le Monde)

Que Faisaient Les Femmes… Pendant Que L’Homme Marchait Sur La Lune ? : Extraits

ODILE : Regarde ces deux visages de femmes, Sacha. Regarde les bien. Il y a aura toujours des gens pour les traiter de tous les noms, des gens qui détourneront le regard, des gens qui les aimeront comme ils sont. Et il y aura toujours ta mère. Si on veut pas les regarder mais tu voudrais quoi ? Que je continue à passer pour la bonne ou la cousine du Japon mais je peux pas ! Je peux plus ! Je suis définitivement pas le prince charmant ! Manifestement pas celui de tes rêves et encore moins celui de ta mère !
SACHA  : Le prince charmant mais c’est comme la lune. Y a encore personne qui a marché dessus. Et puis je crois que t’aurais pas du boire ce vin parce qu’il a un petit goût de bouchon.
ODILE  : Mais j’en ai marre de tes discussions sans queue ni tête ! J’en ai marre de ta fuite continuelle ! J’en ai marre ! […]
SACHA  : Faut que tu me laisses encore un petit peu de temps ! Tout ça c’est si difficile !
ODILE  : Je sais. Mais on est en train de s’abîmer Sacha. Alors avant que tu sois cassée, je préfère m’en aller. Mais je te laisse encore un temps de temps.

ESTHER  : Laisse-moi contempler ta réussite. Dis-moi t’as voyagé accrochée sur l’aile toi ? Il est grand temps que ta maman te reprenne en main.
SACHA  : Maman, il faut qu’on parle !
ESTHER  : Mais on parle là ma fille, on parle, on parle.

LEA  : Dans cette famille, fillette, on a un don pour rater sa vie. En fait, je crois que c’est ce qu’on transmet le mieux.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre