interview d’Anna Silk, l’interprète de Bo Dennis

Interview liée à la série Lost Girl

Anna Silk

Interview accordée à Heather Hogan le 12 février 2013 pour le site Afterellen.com

Demandez à l’homme des cavernes américain de base quelle est la première exportation du Canada vers les États-Unis et il répondra probablement le sirop d’érable. Ou les canoës. Mais ceux d’entre nous avec des sensibilités plus raffinées pouvons vous dire la vérité. Le plus grand cadeau du Canada au continent nord américain est le lesbianisme. Du lesbianisme sexy sexy, non dilué, non censuré. Ou, bon, du lesbianisme télévisé au moins. Entre Bomb Girls, Lost Girl, Shay Mitchell dans Pretty Little Liars, et la campagne sur les gays de Canucks, tous prennent possession de notre TV, et de nos cœurs.

À leur tête il y a, bien entendu, Anna Silk, qui joue la succube bisexuelle Bo Dennis dans Lost Girl. La série en est rendue au cinquième épisode de la saison trois au Canada et aux États-Unis, et elle est plus populaire que jamais. Silk a pris quelques minutes pour parler avec son site lesbien préféré de ce qui est réservé à Bo (et Lauren !) dans le reste de la saison trois, d’où elle se place dans la bataille entre la Team Dyson et la Team Doccubus, et pourquoi vous devriez voter pour Lost Girl dans le sondage sur les couples E! Online’s TV’s Top Couple.

Merci de prendre le temps de nous parler de nouveau, Anna. Nous sommes d’énormes fans de Lost Girl à AfterEllen.

Je sais que vous l’êtes ! Nous adorons l’énorme soutien que vous apportez à notre série !

J’ai tellement de choses pour lesquelles vous féliciter, n’est-ce pas ? Vous êtes enceinte de votre premier enfant, Lost Girl est plus populaire que jamais dans le monde entier, et Lauren et Bo sont en finale du concours E ! Online’s Top Couples.

Oh, merci beaucoup. C’est une période si excitante. Mon bébé est prévu en mai. Et on dirait que l’on a vraiment une bonne saison pour l’instant. Les gens suivent cette saison encore plus que les deux autres j’ai l’impression.

Parlons un peu de la saison trois et de l’évolution du personnage de Bo. Elle avait commencé un peu sans amis et sans famille, et vous l’avez-vue maintenant ?!

Oui, vous avez totalement raison. Bo était, en gros, orpheline quand elle est arrivée dans ce monde. Elle était innocente vis-à-vis du monde des Fae. Elle a trouvé qui elle était dans la première saison, et pourquoi elle était si différente, et elle a quand même trouvé un endroit auquel elle appartient. Dans la seconde saison, Bo est devenue plus sûre d’elle dans le monde des Fae, plus sûre d’elle en tant que succube, plus à l’aise avec sa nature sexuelle.

Et la saison trois ?

Cette saison est celle où l’on commence vraiment à voir que, bon, comme vous le savez, il y a quelque chose qui se trame avec Bo. Par conséquent, c’est une saison très intéressante. J’ai l’impression que la série et les auteurs ont emprunté un chemin très naturel pour elle, pour se découvrir, vis-à-vis de son pouvoir, de sa nature de succube. Et vous verrez plus de cette évolution au fur et à mesure des épisodes. Dans le futur, si nous avons d’autres saisons, je pense que cette évolution va continuer. Bo est un personnage tellement génial à jouer parce qu’elle a tellement d’espace pour évoluer depuis le tout début.

Une chose intéressante concernant Bo est qu’elle s’adapte à son futur mais aussi à son passé. Vous voyez ce que je veux dire ? Se réconcilier avec et le comprendre en même temps, d’une certaine façon. Pensez-vous qu’il y ait encore quelques trucs irrésolus de ce côté-là ?

Oh, absolument, je pense qu’il y en a. C’est une des autres choses intéressantes concernant Bo. Bien qu’elle soit arrivée dans ce monde si jeune – comme, vous le savez, Dyson a des milliers d’années ou peu importe l’âge qu’il a, donc Bo est toute nouvelle, dans un certain sens – c’est une femme. Elle n’est pas ado. Donc, oui, elle a un passé, et beaucoup de choses de ce passé sont irrésolues. Et l’on pourrait en avoir un aperçu cette saison. En fait, c’est l’un de mes épisodes préférés lorsqu’elle se confronte un peu à ça. C’est comme dans la vraie vie. Vous ne pouvez pas vraiment avancer sauf si vous faites face à votre passé.

Parlons un peu de la relation entre Bo et Lauren. Avez-vous été surprise lorsque vous avez reçu le scénario de la saison trois et que vous avez-vu que les auteurs en étaient rendus-là ?

Je n’étais pas vraiment surprise parce que je pense que c’est une relation importante à explorer, et à explorer entièrement. Parce que, vous savez, dans la première saison, il y avait un triangle amoureux. Bo était avec Dyson depuis un moment. Et j’avais l’impression que cette partie du triangle méritait la même exploration et le même poids émotionnel. Mais quand Zoie [Palmer] (ndt : l’actrice qui joue Lauren) et moi avons reçu le scénario, nous étions toutes deux « Oh. Ok, ok, whao. Donc on est ensemble maintenant, maintenant ! » Je pense que nous étions un peu surprises que cela arrive si vite, mais très contentes aussi. L’histoire a très bien fonctionné. Elles avaient besoin de ce temps pour explorer leurs sentiments l’une pour l’autre, pour voir ce qui pourrait vraiment se passer entre elles.

Pouvez-vous comparer la relation de Bo avec Dyson à celle avec Lauren ? De toute évidence, les deux lui sont très importantes, et c’est assez merveilleux de voir un personnage bisexuel pour qui les relations avec les deux genres sont traitées de manière égale.

Je suis d’accord. Vous savez, dans la relation avec Dyson, la plupart des choses ont été explorées dans la saison une. Puis dans la saison dernière, Dyson a perdu son amour pour Bo, mais cette relation a toujours un impact dans la vie de Bo. Il y a du un danger en lui qui l’attire, mais il y a également de la confiance. Elle croit que, même s’il y a des choses que Dyson ne lui dit pas, il pense tout le temps à ce qui est le mieux pour elle.

Avec Lauren, comme avec Dyson, il y a eu une attirance instantanée, et honnêtement, ce serait dur de ne pas être attirée par eux deux, parce que ce sont deux personnes attirantes mais ce sont également des personnages attirants. Mais, avec Lauren, elle et Bo sont plus équilibrées vis-à-vis de qui elles sont, de ce qu’elles veulent et de ce qu’elles ont à offrir à l’autre. Quand bien même l’une est humaine et l’autre est Fae, elles partagent la même mentalité. Même quand Bo était avec Dyson, son attirance envers Lauren n’a jamais flanché. Lauren est vraiment toujours là pour elle, et Bo le sait.

Avez-vous une scène Doccubus préférée dans cette saison ?

Oh, whoa, une préférée ? Elles sont toutes si bien. Cette saison, j’aime vraiment la scène où je dis à Lauren que j’ai couché avec Dyson lorsque j’avais besoin de guérir. Vous savez, quand vous vous effondrez et que vous vous ouvrez à propos de qui vous êtes ou de quelque chose que vous avez fait, cela peut mener votre relation à un nouvel endroit. [rires] Et, bien sûr, on a eu des scènes d’amour assez folles.

Ah oui, vous en avez eu ?

Vous savez, celle dans l’épisode quatre avec tous les gros plans et tout. Pour Zoie et moi, ce fut la scène d’amour la plus rapide et facile que nous ayons tournée. C’était filmé par tous petits morceaux. C’était la vision du directeur pour cet épisode, c’était intéressant et nouveau. Je crois que ça a vraiment bien fonctionné.

Vous savez, l’éclairage dans les scènes d’amour de Bo et Lauren, si je pouvais trouver une pièce avec une lumière comme cela, je ne partirais, littéralement, jamais.

Je sais ! Zoie et moi adorons cet éclairage !

Ok, parlons de Bo en tant qu’ado libidineuse.

[rires] Oui, c’était marrant. C’était l’un de ces épisodes, un peu comme celui où l’on changeait de corps. C’est un peu comme un épisode indépendant même si cela fait avancer l’histoire. Je n’avais pas réalisé que jouer un personnage comme cela, qui se fiche du monde, était si relaxant. J’ai eu l’impression de m’être simplement pointée là et d’avoir fait mon truc. Je n’avais pas besoin de penser à être forte ou être un leader. Et, vous savez, c’était une façon vraiment sympa pour Bo et Tamsin de se rapprocher.

Eh bien, si c’était relaxant, est-ce votre Bo préférée à jouer ? Je veux dire, Bo est tellement de choses. Elle déchire, elle est amoureuse et elle est un peu torturée également.

Je suis vraiment reconnaissante de pouvoir jouer un personnage avec tellement de facettes. Vous savez, Bo est forte et dure mais, pour moi, la Bo d’Anna est celle qui laisse montrer sa vulnérabilité. Je me sens plus proche d’elle quand cela se produit, lorsqu’elle est incertaine, lorsqu’elle doit se montrer à la hauteur et se montrer courageuse. Elle est capable. Elle est vraiment capable. Mais je m’identifie davantage à sa vulnérabilité.

En parlant des nuances de personnage, lorsque nous avons entendu dire que Lost Girl allait avoir une nouvelle costumière pour la saison trois, tout le monde se disait « Oh, non ! Qu’est-ce qu’elle va faire de Bo ?! ». Mais quand le nouvel épisode est arrivé et…

La tenue de prisonnière ?

Oui ! La tenue de prisonnière ! Dans quelle prison au monde… ?

J’ai adoré ces trucs. Ces trucs étaient vraiment sexys. Vous savez, Anne Dixon, qui était notre costumière pour les deux premières saisons, était incroyable et elle a fait des choses fabuleuses pour les habits de la série et pour définir les personnages. Et puis, Noreen Landry est arrivée et a repris là où Anne s’était arrêtée et y a mis sa touche personnelle. Noreen avait un peu plus d’expérience dans la mode. J’ai adoré ce manteau violet au début, avec les côtés loqueteux. Ce pauvre manteau, il y en avait deux, et ils n’arrêtaient pas d’être déchirés. Je faisais une prise pendant que l’autre était recousu, et puis on changeait et je déchirais celui là, encore et encore. Je doute que ce manteau existe encore ! Mais j’ai également vraiment aimé ces tenues des prisonnières.

Vous devriez en faire quelque chose, la porter à Hollywood.

Je devrais vraiment. J’en aurai une pour mon bébé aussi, dans le style body.

Ça me fait penser d’ailleurs : quand vous serez appelée à faire une quatrième saison, notre récapitulatrice Dorothy Snarker va venir pour une visite de plateau. De quelle couleur voulez-vous que le body de la « Team Lauren » que nous donnerons à votre fils soit ?

Oh ! Hum, violet ! J’espère que vous êtes sérieuse. J’ai hâte de le voir dedans.

Je ne plaisante jamais avec les marchandises de TV lesbienne, Anna. Ce qui m’amène à ma dernière question. Est-ce que les lecteurs d’AfterEllen devraient plutôt voter pour Lost Girl au lieu de Glee dans le sondage E ! Online ? Et si oui, pourquoi ?

Absolument, ils devraient voter pour nous ! Pourquoi ? Et bien, jusque-là, on était une sorte de série qui ne pouvait pas y arriver, un outsider. Et, vous savez, alors que l’on a déjà vu des couples de même sexe à la télé avant, nous n’avons jamais vu de couple comme Bo et Lauren.

Interview Originale sur le Site Afterellen.com

Retour à la fiche de présentation Lost Girl

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre