Mel & Jenny

Une jeune femme se fait passer pour un garçon et tombe amoureuse d'une adolescente

Affiche : Mel & Jenny

Année de Production : 2008

Date de Sortie : 30 Octobre 2008

Réalisation : Nana Neul

Scénario : Nana Neul

Avec : Anjorka Strechel (Mel Wandel), Lucie Hollmann (Jenny Schmidt), Manuel Cortez (Nuno), Florian Panzner (Knut Wandel), Tilo Prückner (Willi Wandel), Isolda Dychauk (Bianca), Kai Malina (Bernd),  Philipp Quest (Malte), Julischka Eichel (Vicky)

Nationalité : Allemande

Genre : Drame, Romance

Durée : 1h 27min.

Titre Original : Mein Freund Aus Faro


Interview(s) :

Interview d’Anjorka Strechel

Mel & Jenny : Résumé

Mélanie est une jeune femme de 22 ans au physique et aux attitudes de garçon manqué qui gagne sa vie en travaillant dans une usine de plats à emporter. Elle rêve d’une vie différente mais reste prisonnière de sa famille et notamment de son père, veuf, qui a du mal à prendre soin de lui.

Alors qu’elle rentre chez elle, elle croise, sur le coin de la route, Jenny, une adolescente de 14 ans. Celle-ci la prend tout de suite pour un garçon et Mel, au lieu de lui avouer la vérité, lui déclare qu’elle s’appelle Miguel. Elle s’invente un passé différent, celui d’un immigré portugais, comme son nouveau collègue à l’usine.

Prise à son propre piège, Mel tombe alors amoureuse de Jenny. En parallèle,  la jeune femme ment à sa famille en s’inventant un petit ami idéal baptisé Miguel…

Mélanie est une jeune femme de 22 ans au physique et aux attitudes de garçon manqué qui gagne sa vie en travaillant dans une usine de plats à emporter. Elle rêve d’une vie différente mais reste prisonnière de sa famille et notamment de son père, veuf, qui a du mal à prendre soin de lui. Alors qu’elle rentre chez elle, elle croise, sur le coin de la route, Jenny, une adolescente de 14 ans. Celle-ci la prend tout de suite pour un garçon et Mel, au lieu de lui avouer la vérité, lui déclare qu’elle s’appelle Miguel. Elle s’invente un…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une fille se fait passer pour un garçon...

Note des lectrices : 3.2 ( 3 votes)
70

Mein Freund Aus Faro, connu aussi sous le titre Aus Faro et rebaptisé, étrangement, Mel & Jenny en France, est un long-métrage qui m’a touchée et dont je me souviendrai pendant plusieurs années j’en suis certaine. Ce qui marque tout d’abord au visionnage des premières images, c’est la vie triste, routinière et sans le moindre imprévu que partagent Jenny, son frère et son père. On les sent prisonniers de leur condition d’ouvriers et sans la moindre illusion quant à leur avenir.

Et pourtant, à son arrivée, Nuno, le nouvel ouvrier d’origine portugaise, va bouleverser ce futur assez sombre sans la moindre passion et exempt de désir. Mélanie va être attirée par cette mer qu’elle découvre sur une photo perdue, par cette langue qui l’intrigue, par cette mère étouffante qu’elle n’a plus et surtout par l’inconnu que représente la ville de Faro.

Sa rencontre avec Jenny ressemble étrangement, j’ai trouvé, à celle de Laure avec Lisa dans Tomboy de Céline Sciamma. Comme pour cet autre film, Mel va profiter du fait que Jenny pense qu’elle est un garçon pour s’inventer une vie et une identité différente. Sauvée par la machine à chips à côté d’elle, elle s’appellera désormais Miguel. Mais pour autant elle ne va pas bander sa poitrine pour la faire disparaître ou chercher à avoir l’air encore plus masculine.

Elle était en effet déjà, auparavant, dans ce mimétisme des hommes qu’elle admire. On a pu le voir avec Nuno au début du film, on comprend que c’est le cas depuis des années avec son grand frère qu’elle idolâtre et qu’elle pensait visiblement garder à tout jamais pour elle. J’ai craint au début que ne se développe une relation toxique entre le frère et la sœur mais tout le cheminement de Mélanie est justement dans l’affirmation de sa propre personnalité et dans l’acceptation d’une vie d’adulte indépendante et autonome.

Le long-métrage a forcément été comparé avec Boys Don’t Cry mais il règne ici une atmosphère très différente parce que Mélanie ne cherche pas à se perdre ou à se faire accepter à tout prix. Elle n’est pas dans l’excès avec l’alcool notamment (sauf quand elle a une peine de cœur) et on sent qu’elle a envie d’être aimée pour ce qu’elle est vraiment, sans avoir à se cacher ou à se travestir. Elle veut croire en Miguel. Le film est plus positif dans le sens où il n’est pas tiré d’une histoire vraie et où il ne se termine pas mal à proprement parler.

L’agression homophobe a été évitée et j’ai trouvé ce parti pris intéressant. Parce que j’avoue que je commence à trouver un peu fatigant et facile de voir cette violence se répéter dans les œuvres mettant en scène des personnages homosexuels ou transsexuels. Je ne dis pas que cette violence n’existe pas, je salue juste qu’elle soit présente et montrée sans pour autant arriver au viol ou au meurtre. Elle n’en perd pas son sens parce qu’elle va moins loin. Au contraire. Elle est le facteur déclenchant de la prise de conscience d’une certaine manière.

Un film que je recommande pour la prestation exceptionnelle de tous les acteurs, Anjorka Strechel dans le rôle de Mélanie en tête. Une mention particulière à la scénariste et réalisatrice, Nana Neul qui laisse leur place aux silences et n’hésite pas à utiliser les gros plans pour faire transparaître l’émotion des personnages. À voir.

Mel & Jenny : Critiques Presse et Récompenses

« Imaginez Boys Don’t Cry avec un happy end… » (Variety)
« Un film qui rappelle immanquablement Boys Don’t Cry » (Cinéffable)
« Beau, mature et rafraîchissant » (Variety)
« Une œuvre lumineuse et exaltante » (Afterellen.com)

Mel & Jenny : Extraits

KNUT : Et puis ça ne va rien changer.
MEL : Ça ne va rien changer si Vicki vient vivre ici ?
KNUT : Tu pourrais être mon frère.
MEL : Je ne le suis pas.
KNUT : Mais tu pourrais ! Tant que tu restes habillée. Tu devrais faire des efforts. Tu pourrais sûrement te trouver quelqu’un.
MEL : Peut-être que j’ai déjà un copain.
KNUT : Ah oui ? Alors, invite-le demain.
MEL : Pourquoi je ferais ça ?
KNUT : Parce que sinon je ne te crois pas.

BIANCA : Comment tu t’appelles ?
JENNY : Laisse-nous deviner ! Ricardo… Rico ?
BIANCA : Pablo ?
JENNY : Ernesto ? Manuel !
MEL : Miguel… Je m’appelle Miguel.
JENNY : Moi, c’est Jenny. Et elle, Bianca.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre