Épisode 01 – Pilote

Episode de la série The Fosters  (Saison 1)

Une jeune fille dans une prison, prise à partie par ses codétenues, se fait passer à tabac. Scène d’ouverture réussie qui accroche de suite le spectateur. La musique au piano intrigue, on comprend en voyant l’enchainement de la scène suivante, un jeune homme joue du piano, cette même musique. Une femme le regarde l’air admiratif, ça ne peut-être que sa mère, Stef Foster. On voit son téléphone vibrer à sa ceinture, une certaine « Lena » appelle.

Hum, mais qui ça peut bien-être ? La deuxième maman évidemment ! Une chose est sûre, pour un début, ça va vite, très vite !

Et bam, mon intuition était la bonne, on passe à la deuxième maman, que l’on retrouve avec ce qui a l’air d’être un travailleur social qu’elle ne connaît pas. Il lui explique que la jeune fille a des problèmes avec l’autorité masculine et c’est pour cette raison qu’ils ont pensé à elles (eh oui, famille homoparentale avec deux femmes, pas de figure masculine… nous reviendrons sur ce point qui me laisse… perplexe).

Sauf que Lena (la deuxième maman) apprend que Callie (la jeune fille) a été violente et commence à flipper car elle a une famille à gérer. Et on nous glisse au passage subtilement que deux jumeaux ont déjà été placés chez elle. À ce rythme-là on aura fait le tour de la famille en moins de trois minutes ! Il la rassure en lui assurant que ce ne sera que pour quelques semaines. Callie sort de prison et alors que Lena l’accueille avec un sourire très chaleureux le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle est… glaciale. Ça promet quelques réjouissances familiales !

Et hop – Générique – Tout ce qu’il y a de plus sommaire, The Fosters, s’écrit lentement avec un petit gimmick faisant penser au toit d’une maison au-dessus du nom (on vous parle de famille au cas où vous n’auriez pas compris !).

Toute la petite famille se retrouve pour préparer le dîner. Enfin tous… les jumeaux (Jesus et Mariana) adoptés par la famille posent des questions sur la nouvelle arrivée et Lena en profite pour leur dire qu’elle a aussi parlé à Bill (le travailleur social en qui elles ont toute confiance) de la possibilité pour eux de rencontrer leur mère biologique. Mais Mariana ne semble pas conquise par l’idée, alors que Jesus avait visiblement fait savoir que ça ne l’intéressait pas. On retrouve Callie dans la salle de bain mal en point en train de pleurer. Pendant ce temps, Brandon débarque, il a réussi à se qualifier pour l’audition finale de piano demain. On lui explique que Callie va rester un temps avec eux et cette dernière en profite pour demander qui il est. Lena lui explique que Brandon est le fils biologique du précédent mariage de « sa partenaire », Stefany, on sent la confusion venir. Puis Stef rentre du boulot, elle embrasse (sur la bouche) Lena en l’appelant « honey ». Devant l’air stupéfait de Callie on a le droit à un joli dialogue :

BRANDON : Personne ne t’a dit que notre mère était flic ?
MARIANA : Tu vois, ça c’est la raison pour laquelle, aucun mec ne voudra jamais venir à la maison !
STEF : Et c’est comme ça !
CALLIE : Donc vous êtes gouines !
JESUS : Elles préfèrent le terme « personne » mais oui, elles sont gays.
CALLIE : Et lui c’est le vrai fils (en pointant du doigt Brandon).

The FosterThe Foster

Stef et Lena sortent devant la maison pour parler (comme dans toute bonne série américaine, sous le porche). Stef reproche à Lena de ne pas lui avoir laissé de message pour lui parler de Callie et lui expliquer la situation. Elle dit « you can’t save them all » et là ne me demandez pas comment, mon cerveau a compris « you can’t catch them all » et le parallèle avec les pokémons était fait, je vois maintenant Stef comme un énorme Pikachu ! Bref, pardon pour cette dérive personnelle…

On retrouve Stef dans la cuisine expliquant à Callie les règles de la maison mais celle-ci la coupe en demandant où elle dort. Ambiance !

Alors que Lena était à deux doigts de recevoir des confessions de Callie, Stef débarque pour lui apporter des vêtements pour dormir ce qui coupe Callie dans son élan. On retrouve ensuite Stef rassurant les jumeaux qui parlaient en espagnol dans leur chambre, pour leur confirmer que peu importe ce qu’a dit Callie ils sont ses bébés tout autant que Brandon. Elle rentre ensuite dans la chambre de Brandon pour lui signifier que Callie était dans un centre de détention pour mineurs et qu’il fasse attention à son frère et à sa sœur. La réaction de Brandon fait se demander à Stef s’il n’est pas en réalité le fils biologique de Lena. Et s’ensuit une conversation de mère bienveillante à son fils sur les préservatifs lorsque Brandon évoque le livre moby dick (oui, oui, c’est le titre du livre et le mot « dick », « bite » en anglais qui a fait penser Stef aux préservatif. Pas très classe, mais un peu drôle !).

Retour à la cuisine où Mariana se fait surprendre par Callie venue chercher un téléphone qu’elle ne trouve pas alors qu’elle semble voler des médicaments à son frère. Mariana prétend qu’elle venait chercher de l’eau mais Callie n’est pas dupe.

On retrouve ensuite Stef et Lena dans leur chambre. Lena remercie encore une fois Stef d’avoir accepté que Callie reste sans se fâcher alors que Lena ne lui avait rien dit. S’ensuit un moment mignon où Stef embrasse Lena et la pousse car elle est de son côté du lit. Elles parlent des enfants puis s’installent dans les bras l’une de l’autre. (On en parle de la déco de la chambre ? Non, on n’en parle pas…).

The FosterThe Foster

On voit ensuite Callie sortir de sa chambre et rentrer à tâtons dans la chambre de Brandon pour lui voler son téléphone en train de charger. Ce dernier ne se rend compte de rien. Elle sort ensuite (toujours sous le porche, obligé) pour appeler quelqu’un qu’elle appelle Baby et lui promettre qu’elle viendra dès qu’elle aura trouvé comment faire… Hum, ça sent le petit copain à plein nez ça !

Lendemain matin, c’est l’effervescence dans la cuisine, tout le monde prend le petit déjeuner et Callie se sert du café. Tout le monde la regarde et Jesus demande alors s’il peut lui aussi avoir du café et les mères répondent en cœur : non ! (Je viens d’apprendre que le café est aussi visiblement  « le mal » incarné autant que l’alcool pour les jeunes américains étant donné la réaction des mères).

Tout le monde sauf Stef part pour l’école, on nous fait un gros plan lorsque Lena se gare sur la place marquée « Principale Adjoint L. Adams », au cas où on n’aurait pas compris, elle est principale adjoint de l’établissement ! L’école a juste l’air d’être un paradis sur terre, avec une plage pour cours de récré… Bref, j’aurais bien aimé aller au lycée là-bas !

Callie suit Brandon qui répète au piano et il lui explique par une jolie métaphore en chanson que sa famille fonctionne mieux lorsque tout le monde est réuni.

Callie essaie de se faire un pote qui a un porte-clés. Des clés, pour emprunter une voiture et rejoindre son baby ? Elle aura beau jouer de tous ses charmes, ça ne marche pas !

On comprend ensuite le secret de Mariana, on la voit chatter avec une personne qu’elle va rencontrer le soir même et cette personne n’est autre que sa mère biologique. Mais son frère jumeau se rend compte que quelque chose ne va pas quand il demande un peu d’argent à sa sœur et découvre une liasse de billets dans son portefeuille.

Quant à Stef, son partenaire étant muté elle se retrouve à devoir faire la paire avec un certain Mike ce qui n’a pas l’air de lui plaire !

Retour à l’école, Brandon joue au grand frère avec Callie et essaie de la dissuader de rejoindre Jude, son frère, sans succès. (Eh oui le Baby n’était pas un petit-ami mais le frère de la demoiselle, mauvais feeling sur ce coup-là !) Elle le persuade de ne pas prévenir ses mères.

On retrouve Callie et Brandon dans le bus. Brandon « le grand frère » a décidé d’accompagner Callie au risque de louper son audition de piano du soir (ça ne va pas plaire aux mamans ça !). Callie en profite pour se confier et lui avouer que le père de la maison où elle était précédemment placée les battait, elle et son frère.

La journée d’école est finie. On retrouve Lena qui rentre du travail et fait face à une Mariana qui essaie de trouver toutes les excuses du monde pour ne pas aller à l’audition de son frère (dis-donc, tu n’aurais pas rendez-vous avec ta mère biologique, toi ?). Lena ne comprenant pas l’attitude de sa fille, demande son avis à Jesus :

LENA : Hey, qu’est-ce qui se passe avec Mariana ?
JESUS : Qu’est-ce que tu veux dire ?
LENA : Pourquoi est-ce qu’elle fait semblant d’être malade ?
JESUS : Je ne sais pas, peut-être qu’elle est vraiment malade ! Ou alors, c’est peut-être la période du mois…
LENA : Si tu dis  « période du mois », je t’inscris à un atelier sur la santé des femmes chez mon gynéco. Ne dis plus jamais ça dans une maison pleine de femmes !

The FosterThe Foster

Stef rentre du boulot. Lena lui explique qu’elle est soucieuse à propos des jumeaux. Stef la rassure et on a le droit à un petit câlin. Elle lui apprend ensuite qu’elle a un nouveau partenaire au travail, Mike. Et on comprend de suite le malaise… On sonne à la porte. Et la personne qui arrive n’est autre que Mike, le père de Brandon, l’ancien mari de Stefany et… son nouveau partenaire au travail ! On comprend de suite pourquoi Lena tire la tronche !

En appelant Brandon qui ne descend pas de sa chambre la petite famille finie par comprendre qu’il n’est pas là et qu’il est avec Callie. Mais « super Stef » a installé une appli sur le téléphone de Brandon car il le perd tout le temps et découvre qu’il est à San Isidro ! Les mères et Mike partent à leur rencontre.

À la maison, Jesus veut prendre ses médicaments et découvre la boîte presque vide. Il fait le lien avec sa sœur et l’argent subitement gagné par cette dernière. Elle finit par avouer que sa mère est revenue en ville et a besoin d’argent. Il s’énerve en lui rappelant que leur mère les a abandonnés pour filer avec un mec et vivre sa vie comme elle l’entendait. Il finit par cette phrase « je croyais que tu étais censée être la plus intelligente des deux ».

Changement de décor, nous sommes maintenant avec Brandon et Callie à proximité de l’ancienne maison d’accueil de cette dernière. Alors que Brandon essaie de faire distraction en prétendant être perdu, Callie passe par la porte de derrière pour essayer de voir son petit frère. Mais l’homme s’en aperçoit, sort une arme et menace Brandon. C’est là que super maman Stef arrive (quel timing !) et accompagnée de Mike, elle maitrise l’homme. Elle voit alors Callie serrer son frère dans ses bras, soulagée.

Lena fait la leçon à Brandon et Stef à Callie. Callie dit que si elle est renvoyée en centre de détention Stefany doit lui promettre que son petit frère Jude sera dans un endroit sûr. Stef lui fait comprendre qu’elle n’est pas quelque chose que l’on peut jeter comme ça et que ce n’est pas à l’ordre du jour.

La caméra est maintenant sur Mariana. Elle rencontre sa mère sur un banc près de la plage. Elles échangent à peine quelques mots avant que sa mère ne lui demande l’argent. Une fois la liasse de billets entre les mains, elle abrège la conversation. Mariana comprend qu’elle s’est faite rouler et que sa mère biologique voulait la voir uniquement pour avoir l’argent. Elle accentue alors sur le fait qu’effectivement « ses mères » doivent se demander où elle est.

Retour dans la voiture des jeunes fugueurs. Lena, pour ne pas en imposer plus à Stef, dit qu’elle a appelé Bill et qu’il trouvera une solution pour Callie et Jude demain. Stef lui répond qu’il est hors de question de renvoyer ces enfants dans le « système » pour le moment. Il semblerait que la petite famille va s’agrandir pour un bon bout de temps !

Mariana retrouve son frère Jesus (toujours devant le porche), juste au moment où tout le reste de la famille rentre à la maison. Et on finit sur une jolie petite image à l’américaine où chaque membre de la famille franchit le pas de la porte de la maison.

Extrait

J’ai aimé :

  • Une famille homoparentale et ça n’a pas l’air de poser le moindre problème !  Sont forts ces américains, ils pourraient envoyer une copie de l’épisode à Christine Boutin ou autre Frigide Barjot ?
  • La scène d’ouverture lorsque Callie se fait passer à tabac qui finit sur un fondu blanc très réussi. C’est choquant, efficace, on rentre dans le vif du sujet dès le départ !
  • Le fait que ce soit les enfants qui répondent à Callie lorsqu’elle traite leurs mères de gouines. Ils ont l’air de n’avoir aucun problème avec ça même si les propos de Callie jettent un léger froid.
  • Des dialogues bien écrits. Et notamment cette petite blague sur le fait que Brandon serait peut-être le fils biologique de Lena étant donné que ses attitudes sont proches des siennes.
  • La bande son assez rythmée, avec des chansons plutôt bien choisies. J’ai aimé l’utilisation de la chanson The Secret de Missy Higins (chanteuse bisexuelle). Clin d’œil ?
  • Le jeu des acteurs. On est loin d’un soap, ici le casting est particulièrement travaillé et les acteurs sont excellents !
  • La réalisation qui est très soignée. Attendons de voir si les reste des épisodes le sera tout autant (on sait à quel point les pilotes de séries sont montés et remontés).

Je n’ai pas aimé :

  • Le côté too much, « on est une famille idéale ». C’est souvent le problème de n’importe quel pilote d’une série. On veut trop en faire pour que ça accroche avec le téléspectateur. Le défilé de Stef dans la chambre des enfants et surtout sa tirade sur les préservatifs pour Brandon n’étaient peut-être pas très utiles dès le premier épisode. Elles se soucient de tout et prennent soin de tous leurs enfants, on a compris ! Si la famille avait été avec des parents hétéros en auraient-ils fait autant ? C’est un peu comme si on devait nous convaincre que la famille était parfaite, même avec deux mères !
  • J’ai du mal avec le personnage de Stef, je trouve que l’actrice force un poil trop le trait sur le côté je suis une femme flic forte ! Mention spéciale quand elle joue avec ses clés au commissariat !
  • Difficile de donner du rythme dans un pilote, on doit nous présenter les personnages, nous accrocher pour la suite. On veut nous montrer trop de choses, chaque personnage a son intrigue, on zappe d’une chose à une autre sans trop approfondir… C’est peut-être un poil trop rapide ! À voir si cela s’améliore dans le prochain épisode !

Retour à la fiche de présentation The Fosters

A propos de Gaëlle Carrion

Gaëlle Carrion
Chargée de communication digitale dans la vraie vie je partage mes coups de cœur sur le site d'Univers-L !

Répondre