Beyond Lovely

Une médium est contactée par l’esprit d’un gay avide de célébrité

Année de Production : 2005

Réalisation : Hilary Goldberg

Scénario : Hilary Goldberg

Avec : Guinevere Turner (Lovely), Vaginal Davis (Bruce B.), Katrina Philips (Tidal), Dinah Lee (Cliente)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 11 minutes

Titre Original : Beyond Lovely

Beyond Lovely : Résumé

Lovely est une jeune médium qui n’a pas de don particulier mais est pourtant bien décidée à aider les gens. Un jour, elle entend la voix d’un fantôme qui lui permet de dire ce qu’il faut à une cliente. Le fantôme en question se nomme Bruce B. Il est mort il y a peu de temps et a emporté avec lui son rêve de célébrité.

Avec l’aide Tidal, la productrice de Bruce B., Lovely va lui permettre d’accéder à la gloire qu’il a toujours désirée…

Lovely est une jeune médium qui n’a pas de don particulier mais est pourtant bien décidée à aider les gens. Un jour, elle entend la voix d’un fantôme qui lui permet de dire ce qu’il faut à une cliente. Le fantôme en question se nomme Bruce B. Il est mort il y a peu de temps et a emporté avec lui son rêve de célébrité. Avec l’aide Tidal, la productrice de Bruce B., Lovely va lui permettre d’accéder à la gloire qu’il a toujours désirée…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Étrange et délirant.

Note des lectrices : Soyez la première !
48

Beyond Lovely est un court-métrage très agréable et amusant même si le fond, est à mon avis, assez déprimant. Bruce B. a toujours rêvé de gloire et de célébrité mais il était infect et son émission n’avait pas le succès escompté. Il est mort plus tôt que prévu mais son rêve, lui, est resté. Lovely, elle, a toujours rêvé de devenir médium. Dénuée du moindre don de voyance, elle a pourtant appris et appris afin de vivre de cela.

Et ces deux personnes que tout sépare à part leurs rêves hors de portée, vont se rencontrer et allier leurs forces pour arriver à leurs fins. Dit comme ça, c’est beau et ça finit bien, certes. Mais en même temps, je trouve que c’est quand même typique de la société actuelle que de considérer la gloire à n’importe quel prix comme un aboutissement en soi. Je veux dire la réalisation d’un rêve ne devrait pas se mesurer au fait d’être connu ou reconnu mais plutôt au pourquoi est-on connu et reconnu.

Il n’empêche que tout s’emboîte parfaitement bien. On regrette que le temps manque parce que les personnages auraient mérités de se dévoiler petit à petit au fil des minutes. Guinevere Turner est excellente, comme toujours, dans le rôle de Lovely et quelque part, j’aurais aimé qu’on découvre les fondements de sa « vocation » de médium. La manière dont elle en parle laisse deviner une histoire plus complexe qu’il n’y parait. Pareil pour Bruce B. et Tidal, la lesbienne butch par excellence qui là reste très lisse et superficielle au vu du format de l’histoire.

Le tout se laisse agréablement regarder et doit beaucoup à la voix de Bruce B. Il n’empêche que le scénario est là et qu’il mériterait la possibilité de donner lieu à un long-métrage.

Beyond Lovely : Extraits

BRUCE B. : Ahhhhh ! Alors, tu ne vas pas me remercier ? Oh, s’il te plaît, n’agit pas comme si tu avais peur.
LOVELY : Heu… Merci… Est-ce que tu es mon ange gardien ?
BRUCE B. : Moi ? Un ange ? Oh c’est trop mignon.

BRUCE B. : Écoute, est-ce que tu penses que tu pourrais accorder une petite faveur à Bruce B. ?
LOVELY : Heu… Quel genre de faveur ?
BRUCE B. : Tu es si sensible, brillante, gentille, délicieuse, adorable…
LOVELY : Tu sais, toute ma vie, j’ai voulu être une médium. Quand j’étais petite, dans la famille, tout le monde voulait être docteur et…
BRUCE B. : Très bien, très bien tu en as dit assez sur toi ma belle. Mon âme ne sera pas en paix tant que quelque chose ne sera pas arrivé.
LOVELY : Quoi ? Qu’est-ce qui doit arriver ?
BRUCE B. : J’ai besoin que tu appelles Tidal, ma productrice. Je ne peux pas lui téléphoner. Je suis mort.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre