Joanna Johnson : Interview de l’actrice

Joanna Johnson

Interview accordée à Michael Logan le 14 Mai 2012 pour le site TVGuide.com

Cela semble représenter la moitié de sa vie. Et, en effet, Joanna Johnson avait vingt-cinq ans quand le soap journalier Amour, Gloire et Beauté de CBS débuta, en 1987. Elle est rapidement devenue l’une des plus brillantes et des plus romantiques stars de la série. Tout d’abord en tant que Caroline Spencer, l’héroïne condamnée, puis en tant que sa sœur jumelle Karen. Johnson a, plus tard, eu beaucoup de succès derrière la caméra – elle a créé le sitcom de Kelly Ripa-Faith Ford Hope & Faith et a écrit et été la co-productrice exécutive de la série familiale Make It or Break It d’ABC et de Fairly Legal. Mais maintenant, à cinquante ans, elle est de retour dans Amour Gloire et Beauté avec une histoire surprenante sur la vie cachée de Karen en tant que lesbienne. Ici, pour la première fois, Johnson est prête à admettre qu’elle a, pendant des années, caché le même secret. Ouep, elle est lesbienne aussi.

Avec cette annonce vous semblez être la seule star officiellement « out » dans un soap quotidien, même si les séries sont remplies d’acteurs gays. Comment expliquez-vous cela ?

Une quotidienne est un monde totalement différent d’une première partie de soirée, d’un cinéma ou d’un film. Il y a beaucoup plus d’intimité entre les spectateurs et les personnages. Ils pensent que vous êtes le personnage. Et cela engendre beaucoup de peur. Peur du rejet. J’étais si inquiète de ne pas être une actrice employable si les gens avaient su que j’étais lesbienne. Ou de ne pas être crédible dans les histoires d’amour. J’ai dû gérer beaucoup de haine de moi-même.

Jusqu’à quel point cela a-t-il été ?

Après avoir commencé à jouer Karen, je me souviens tourner une scène de rêve qui montrait ce que la vie aurait été si Caroline n’était pas morte du cancer. Elle était mariée à Ridge [Ronn Moss] et avait deux enfants et une vie merveilleuse. Quand nous avons eu fini de tourner, j’ai couru dans la loge et j’ai pleuré et pleuré parce que je savais que je n’aurais jamais ce genre de vie.

Mais vous l’avez fait !

Je l’ai fait ! Je suis mariée à Michelle Agnew [promotrice du club de L.A.] et nous avons deux beaux enfants, Julian, qui a cinq ans, et Harlow, qui en a deux. Et maintenant nous découvrons que Karen est mariée à cette grande dame Dani [Crystal Chappell] et ensemble elles ont élevé sa fille Caroline [Linsey Godfrey]. Donc les temps ont certainement changé. Je suppose que c’est pour ça que je suis prête à m’ouvrir. Cela paraitrait bizarre et mal de jouer cette révélation avec Karen et de ne pas parler de la mienne. J’avais l’habitude de traîner avec Ellen Degeneres, K.D. Lang et Melissa Etheridge autrefois et je pensais que c’était tellement beau qu’elles soient out, même si je n’en avais pas le courage. Quand j’ai réalisé que j’étais gay dans ma vingtaine, nous n’avions pas de modèles comme Ellen. Je ne suis en aucun cas aussi célèbre que ces dames, mais je suppose que c’est à mon tour de faire ma part. Il est temps de vivre une vie pleine et authentique.

Avez-vous ressenti une pression pour faire votre coming-out lorsque vous étiez aux côtés de ces femmes out ?

Je n’ai jamais ressenti aucune pression de leur part. Je pense qu’elles comprenaient mes inquiétudes professionnelles parce que ces inquiétudes étaient bien réelles. Lorsqu’Ellen a fait son coming-out elle a jeté un pavé dans la mare. Cela a certainement eu des répercussions négatives sur sa carrière d’actrice. Lorsqu’Angelina Jolie a dit qu’elle était bi, c’était sexy. L’industrie en voulait même plus. C’est presque autre chose de dire que vous êtes lesbienne. C’est du passé de toute façon. J’admire réellement le courage des gens qui ont été out et ont fait du bruit. J’ai dû me battre pour devenir fière.

Si vous pouviez remonter le temps, que diriez-vous à votre vous plus jeune ?

Aie le courage d’être qui tu es. Ne projette pas tes propres peurs et ta faible estime de toi-même sur les autres. Laisse ta lumière briller !

À quoi avez-vous pensé lorsque vous avez appris que Karen était gay ?

Lorsque Brad Bell [producteur exécutif et auteur en chef] nous a appelé et a raconté l’histoire, j’étais plutôt excitée. J’ai juste dit « Oh ». Et il y a eu ce long silence. Et puis j’ai dit « D’où t’es venue cette idée ? ». Il a ri. J’ai ri. Et j’ai dit « Fais juste en sorte que j’aie une femme sexy ! ».

Il y a une scène où Bill dit à Karen que Dani lui fait du rentre-dedans. Connaissant Bill c’est probablement le fruit de son imagination mais est-ce que la série aurait le cran de rendre Dani bi ? Ou bien cela serait-il difficile à envisager puisqu’il s’agit de la toute première histoire homosexuelle d’Amour, Gloire et Beauté en vingt-cinq ans d’existence ?

Nous ne devrions pas ressentir de pression à l’idée de faire de Karen et Dani des modèles de vertu. Je crois que la communauté gay adorerait les voir représentés comme n’importe quel couple hétéro, avec leurs défauts, leurs erreurs et tout. Je ne serais pas offensée si Dani avait une aventure avec un homme. Pas du tout ! Brad devrait regarder le film The Kids Are All Right et faire quelque chose de ce genre parce que c’était fabuleux. Je veux jouer ce qui se passe dans la vraie vie. [rires] Qui sait ? Peut-être que Karen devrait faire des avances à Brooke ! C’est du soap après tout ! Il n’y a aucun drame si l’on joue le parfait petit couple gay.

Comment cela se passe-t-il entre vous et Crystal ?

[rires] Elle est hétéro et elle est plus à l’aise que moi pour jouer l’homosexuelle ! Lorsque nous nous sommes rencontrées pour la première fois sur le plateau nous devions faire quelques photos – des photos de vacances de Karen et Dani pour mettre sur la cheminée – j’étais quelque peu nerveuse et me sentais un peu bizarre. Je crois que Crystal a cru que j’étais un peu folle mais lorsque je lui ai expliqué que je n’avais pas encore fait mon coming-out en public, elle a compris et a été adorable et d’un grand soutien.

Depuis combien de temps, vous et Michelle êtes-vous en couple ?

Nous sommes ensemble depuis neuf ans et nous nous sommes mariées en 2008 durant les deux minutes pendant lesquelles le mariage gay était autorisé en Californie. Lorsque nous avons réalisé que la proposition 8 allait passer, nous nous sommes dit que nous devrions essayer de passer sous le fil et faire partie du mouvement. Donc nous avons couru au palais de justice de Beverly Hills dans nos vêtements de sports pour avoir l’autorisation, juste pour entendre que ce serait probablement très difficile de trouver quelqu’un pour nous marier avant les élections. Il y avait tous ces autres couples gays présents et quelqu’un du palais est arrivé et a dit « On tire à la courte paille s’il y en a qui veulent se marier tout de suite ! » Et Michelle et moi avons gagné !

Eh bien c’est un signe de l’univers ! Pas vrai ?

Nous avons appelé notre nounou pour qu’il nous apporte notre fils, qui était déguisé en pirate puisque c’était Halloween, donc voilà, nous nous sommes mariées dans nos survêtements, dans cette curieuse petite pièce, avec un pirate et une nounou homme anglaise. C’était surréel. Michelle venait juste d’acheter un nouvel iPhone, donc elle a pris des photos au mariage, puis elle a décidé de rendre l’iPhone parce qu’elle ne l’aimait pas et elle a oublié nos photos dedans ! Donc maintenant nous n’avons rien. C’était fou ! [rires]

Un jour peut-être nous pourrons le faire correctement.

Parlez-nous de vos enfants.

Ils sont adoptés et d’origines différentes et tellement heureux. Ils ne font pas de différence sur la couleur de peau ou la nationalité, ou sur le fait que certains enfants aient deux mères ou deux pères ou un père et une mère. Ils voient juste des êtres humains et c’est quelque chose de merveilleux. C’est cette génération qui un jour dirigera le monde

Des inquiétudes sur le coming-out maintenant ?

Bien sûr ! Je serais très triste et blessée si les fans d’Amour, Gloire et Beauté étaient déçus que je sois lesbienne, ou se sentent trahis que j’ai gardé ça secret. Il y a déjà des réactions négatives de personnes mécontentes que Karen soit homosexuelle sur Facebook. Ils ne comprennent pas comment elle a pu sortir avec des garçons et finir avec une femme. Je ne pense pas du tout que ce soit irréaliste. J’ai essayé de sortir avec des garçons. [rires] J’ai vécu cette histoire ! Avant les diffusions en journée étaient beaucoup plus osées et progressistes – les soaps ouvraient la voie – et puis, tout à coup, les choses changeaient, peut-être parce qu’ils sentaient que le public était plus conservateur que ce qu’ils pensaient. Donc, oui, je suis nerveuse, j’espère que les spectateurs nous donneront une chance.

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre