Laisser Frémir de Cécile Vargaftig

Laisser Frémir de Cécile Vargaftig

Titre Français : Laisser Frémir

Titre Original : Laisser Frémir

Auteur : Cécile Vargaftig

Date de Sortie : 04 Mars 1999

Nationalité : Française

Genre : Roman Contemporain

Nombre de Pages : 130 pages

Éditeur : Julliard

ISBN : 2-260-01515-8

Laisser Frémir : Quatrième de Couverture

« Ô hétérosexualité, tu as toujours été pour moi le mystère des mystères.
Un homme et une femme, papa et maman, Adam et Eve, Roméo et Juliette, ma sœur et son mari, Michel et Laurence. Des fois je les entendais dans la chambre à côté, elle ne faisait pas les mêmes bruits qu’avec moi. Et les animaux sont tous naturellement hétérosexuels, pour les rendre pédés ou gouines, il faut les enfermer, les détraquer, c’est l’instinct qui me manque, est-ce qu’on choisit ?

Chez Laurence on parlait de ça pendant des heures, ils avaient ressorti l’histoire du gène de l’homosexualité. À cette époque j’étais spécialiste de la pâte à crêpes, ce qui me permettait de rester dans la cuisine et de ne pas participer aux débats. »

Laisser Frémir : Avis Personnel

Ce n’est qu’aujourd’hui que je découvre Cécile Vargaftig et je dois vous avouer que je vais de ce pas aller me procurer ses autres romans ! Cécile Vargaftig est née le 13 octobre 1965 à Villerupt, en Lorraine. Elle étudie à la Femis, sort diplômée en 1989 et commence alors à travailler comme scénariste pour le cinéma. Mais ce qui m’intéresse surtout, c’est son parcours littéraire puisqu’elle a à ce jour sorti trois romans dont celui-ci, Laisser Frémir.

Ce livre suit les tribulations d’une héroïne professeure de cuisine, ancienne serveuse, qui parle ici à la première personne et se révèle sans préambule. L’écriture est sublime, elle sonne comme une douce musique et possède une sorte d’harmonie ce qui nous lie immédiatement aux personnages.

Et les personnages, ils sont humains avant tout. Ils sont imparfaits comme nous tous, ils sont cabossés par les malheurs de la vie. Ils sont parfois heureux, d’autres fois malheureux mais ils font comme tout un chacun, ils traversent la vie et vieillissent. Les émotions sont fortes comme cette difficulté face au deuil d’un proche, ces histoires d’amour complexes et en même temps si puissantes, ces petits riens qui composent le monde.

Cécile Vargaftig nous parle de désir et d’homosexualité à travers des héros passionnés. Il en résulte un livre fort et puissant où la fin pourra en surprendre beaucoup même si elle apparaissait, en quelque sorte, très logique. Et si le véritable défi c’était tout simplement de vivre et de nous sortir des cases dans lesquelles nous nous sommes nous même enfermées ?

Un excellent roman que je ne peux que recommander.

Laisser Frémir : Extraits

« J’ai rencontré Frédérique à un concert de flamenco, elle avait bu, m’a vomi dessus, je l’ai ramenée chez moi, et elle s’est déshabillée avec une inadvertance incroyable. D’habitude c’est moi la plus docile. Le lendemain, comme j’avais cours je lui ai laissé mes clés et depuis elle est revenue deux fois, toujours à l’improviste et toujours avec un sac de linge sale parce que j’ai une machine à laver. Depuis lors, je me traîne un sentiment flou et tenace, et qui plus est à sens unique, parce qu’il semble qu’avec cette fille on ne peut jamais rien savoir. Quand il était amoureux de Michel, Denis disait je ne veux pas l’attendre il viendra bien tout seul, et c’est ce qui s’est passé, mais moi ?
Je me souviens, c’était à l’époque où j’habitais chez Laurence, Elisabeth était restée une fois de plus à parler et à boire jusqu’à l’aube, et elle avait dit l’amour c’est de l’air du temps, quand on tombe amoureux c’est qu’on le veut bien, on choisit la personne et on choisit le moment, et le moment plus que la personne. Laurence avait souri, et moi je ne comprenais rien, une fois de plus, mais j’avais l’impression de vivre ces moments historiques, j’enregistrais tout ce qui se disait comme un magnétophone, syllabe après syllabe, et je pensais c’est pour plus tard, un jour je comprendrai. » (Pages 11-12)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre