Interview de la créatrice et scénariste Liz Feldman

Interview liée à la série One Big Happy

Interview accordée à Trish Bendix le 16 mars 2015 pour le site Afterellen.com

Liz Feldman s’est fait connaître auprès de la communauté LGBT avec son émission This Just Out, diffusée de 2007 à 2010. En recevant des célébrités lesbiennes autour de sa table, la scénariste et comique a gagné un public important : les gens ont aimé son charme irrésistible, ses plaisanteries pleines d’esprit et sa collection de blazers excentriques. Mais avant This Jus Out, Liz a travaillé dans l’émission d’Ellen DeGeneres avec qui elle est devenue amie. Elles nous offrent maintenant une série télévisée en première partie de soirée librement adaptée de la vie de Liz, avec Ellen en productrice exécutive.

One Big Happy fait sa première demain soir sur NBC. La série suit Lizzy (interprétée par Elisha Cuthbert, qui possède le même charme, la même finesse d’esprit et le même penchant pour les blousons que Lizzy) dans son envie de créer une famille avec son meilleur ami, Luke (Nick Zano). Mais, mauvais timing – bien que ce soit une super idée pour une sitcom – Lizzy tombe enceinte au moment même où Luke rencontre la femme de sa vie, Prudence (Kelly Brook) et l’épouse.

La grossesse marque la fin des similitudes avec la vie de Liz. L’idée est cependant bien tirée de la vie qu’elle menait avant qu’elle ne rencontre sa femme actuelle : la musicienne Rachael Cantu. One Big Happy est la première sitcom télévisuelle à avoir un personnage principal lesbien depuis le coming-out d’Ellen en 1997. Nous avons discuté avec Liz Feldman lors de la conférence hivernale de la Television Critics Association. Elle nous a fait part de ses espoirs de garder le public d’AfterEllen à ses côtés et de le garder aussi diverti que lors de sa première émission.

La série est basée sur votre vie : à quel point Lizzy et Liz  se ressemblent-elles ?

Et bien, vous savez, nous sommes un peu pareilles. Évidemment elle est lesbienne et je suis prête à sortir du placard et à vous dire que je suis aussi lesbienne. Elle est un peu coincée et a du caractère, ce qui me ressemble. Elle est également vraiment ridicule et un peu intello, ce qui vise encore juste. C’est clair qu’elle est inspirée de moi mais une fois que l’on a choisi Elisha on a vu à quel point les personnages se développent à travers les acteurs, c’est fabuleux. Elle était tellement douée pour le côté coincé et réservé que l’on s’est engouffrés là-dedans. Même si j’aime à penser que je ne suis pas coincée à ce point, lorsque ma sœur est venue à l’enregistrement du pilote, je lui ai dit « Bon, évidemment, le personnage est un peu plus coincé que moi » et elle m’a répondu « Tu es méga coincée ». « Ok, cool, génial, merci ! »

[rires] « Dans le mille ! »

Dans le mille.

Y a-t-il des choses très « vous » que vous essayez d’inclure dans la série ou bien est-ce inconscient ?

Je ne voudrais pas paraître cucul, mais tout est un peu « moi » et tout est vraiment sincère. Tout remonte à cette période de ma vie où je n’arrivais plus vraiment à gérer la situation. Donc, toute cette série est « moi », mais ce sont les acteurs qui la portent. C’était à l’époque où j’avais des sentiments vraiment bizarres : j’étais très jalouse de la nouvelle relation de mon ami. Mais je pense que c’est un sentiment assez commun. Je n’étais pas jalouse parce que je voulais avoir une relation avec lui, j’étais jalouse du temps et de l’attention qu’il obtenait. On avait aussi ce plan et je le voyais s’éloigner au fur et à mesure qu’eux se rapprochaient. C’est tellement bizarre d’être jalouse de la relation amoureuse d’un ami que je n’ai pas pu en parler. Je ne savais même pas comment amener ça dans une conversation, donc j’ai écrit un pilote.

Étiez-vous célibataire à l’époque ?

À l’époque ? Oui.

Donc vous vous sentiez un peu seule.

Oui, c’est vrai ! Nous étions de très bons amis, on était le « +1 » de l’autre, etc. Tout le monde à une personne de prédilection dans sa vie. Me concernant cette personne était un mec. Lorsqu’il a rencontré cette fille, ce fut le coup de foudre. La série est basée sur des faits réels. Mais à l’époque il n’y avait pas moyen que je puisse aimer sa copine. Peu importait qu’elle soit super et adorable, mes attentes, ma barre étaient placées trop haute. La pauvre ! Maintenant nous sommes de très bonnes amies.

Et lui, que pense-t-il de la série ?

Il est scénariste de la série et nous n’avons évidemment pas eu d’enfant ensemble. La série est une version fantasmée de la vraie vie. Cela se base sur une réalité et puis comme il faut rendre le sujet intéressant et dynamique j’ai imaginé ce qu’il se serait passé si nous avions été en train d’essayer d’avoir un enfant lorsqu’il l’a rencontrée. Mais vous savez, ma femme et lui et sa femme sont de très bons amis. D’ailleurs, ils ont un enfant et ma femme, Rachael, et moi sommes ses marraines.

Oh, super. Vous êtes quand même une grande famille heureuse alors [ndlt : One big happy en anglais].

Nous sommes réellement une grande famille heureuse avec eux.

Retour à la fiche de présentation One Big Happy

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre