Tierra de Lobos : Saison 3 : L’espoir est-il encore possible ?

Article lié à la série Tierra De Lobos

Sans toutefois nous proposer de happy end, la fin de la saison 2 avait été forte en rebondissements et nous laissait patienter pour la prochaine saison comme des âmes en peine avec une petite larme au coin de l’œil et une lueur d’espoir au fond de notre cœur. Après tout, à l’époque, n’était-ce pas la réussite la plus inattendue et efficace d’une histoire d’amour lesbienne dans une série tout public diffusée à une heure de grande audience ?

Je vous propose un résumé rapide de l’endroit où la série en avait été rendue. Le seigneur Lobo, père tyrannique d’Isabel, avait surpris les ébats de sa fille avec Cristina, son ancienne prostituée, au beau milieu de la forêt, ce qui avait causé un sacré choc au papounet, et, à sa décharge et même si je déteste son personnage (le fait que le méchant soit le père de l’héroïne le rend supérieurement haïssable), faire l’amour passionnément au milieu des bois à la vue de n’importe quel passant (eh oui les filles, même à quatre pattes les fesses dépassent au-dessus des buissons), je dois avouer que ça apporte son lot de luxure et de débauche. Il n’en fallait pas plus pour qu’Isabel soit reniée et envoyée au couvent chez des nonnes particulièrement sadiques. Plus tard, Isabel a été libérée du couvent grâce à ses sœurs et Cristina, et cachée au bordel le temps de se remettre de ses blessures. La série avait donc exaucé nos vœux en offrant encore de belles scènes de tendresse entre nos deux tourterelles. C’était sans compter sur le cliffhanger qui va bien, le père annonçant à Isabel qu’elle a le choix (youpi) entre retourner au couvent (bof) ou se marier (flop). Et depuis on marinait dans notre jus à se demander comment Isabel allait s’en sortir, si elle allait s’enfuir, en croisant les doigts pour que les scénaristes laissent leur chance à ce jeune couple prometteur déjà célèbre et plébiscité au sein de la communauté lesbienne.

Cette nouvelle saison commence sur les chapeaux de roue avec le dilemme auquel doit répondre Isabel. La question n’est pas de savoir si elle va choisir le mariage ou le couvent, puisque nous savons toutes que le couvent n’est pas plus une option que le suicide en serait une : la question est de savoir si le schéma va être un mariage ou le plan B.

On nous laisse miroiter un plan B à travers la fuite des deux jeunes femmes : Isabel rejoint Cristina dans les bois (les fameux bois, encore plus magiques que la forêt de Sherwood), et finalement Cristina n’est pas au rendez-vous. Elle s’est résignée, persuadée que ce n’est pas une vie à offrir à Isabel. Alors non, Isabel va vraiment se marier, et pas avec n’importe qui, un choix très judicieux : le chef de la police (enfin c’est une façon moderne de parler parce qu’en réalité il est lieutenant ou quelque chose comme ça). Ben oui, un vendeur de légumes ce ne serait pas drôle, il ne serait pas maître dans l’art de la filature ou de la suspicion, il n’aurait pas l’idée de suivre Isabel quand elle rejoint en douce Cristina. Le mari policier c’est parfait, ça ne nous met pas une petite embuche, mais une belle grosse poutre en travers du chemin, tant qu’à faire.

Les filles continuaient de se voir mais beaucoup moins souvent, en tout cas c’était compliqué car Cristina était en danger de mort dans cette ville. Mais maintenant Isabel est mariée et le mari n’est pas un idiot. En ne rejoignant pas Isabel dans les bois pour s’enfuir, Cristina a en quelque sorte mis un terme à l’histoire. Je passe sur tous les égarements d’Isabel, elle vit mal la séparation et ne cesse de s’imaginer avec Cristina, elle la voit derrière elle quand elle essaie sa robe de mariée, elle se remémore leurs moments.

Au milieu de tout ça, on la voit allumer son futur époux et se faire prendre sur le piano, heureusement elle avait juste laissé son imagination voguer au loin, j’ai failli avoir des sueurs froides.

Petit paragraphe à la décharge du futur époux : nous avons droit à une scène où Isabel, pour le convaincre de l’épouser (elle doit se libérer de l’emprise paternelle et ne voit plus Cristina, elle a donc tout intérêt à se marier) lui fait des avances en se déshabillant devant lui. On voit clairement qu’elle n’en a pas envie et que ça lui coûte de faire ça. Le futur mari (policier rappelons-le) est assez perspicace pour s’en rendre compte. Il commence à enlever sa veste, cela nous laisse croire qui va passer à l’acte avec Isabel, pour finalement lui mettre le manteau sur les épaules et la couvrir. Il apprécie donc sincèrement Isabel et se montre patient malgré le fait que ce soit elle qui soit venue lui faire une proposition indécente.

Au moment de consommer le mariage lors de la nuit de noce, Isabel est extrêmement mal à l’aise et parvient finalement à avoir un rapport avec son mari en s’imaginant qu’il s’agit de Cristina avec elle dans le lit. Sauf que l’imagination a ses limites et que le mari d’Isabel a quelque chose en plus que Cristina n’a pas, si vous voyez ce que je veux dire, le répit aura donc été de courte durée.

Tierra de Lobos - Isabelle mariée à un homme

La joie sur le visage d’Isabel le jour du mariage.

Le lendemain, à mon sens, la première vraie belle scène depuis que la saison a repris (nous en sommes à l’épisode 4), la première digne de ce que la série fût lors de la saison précédente : Isabel et Cristina se retrouvent dans les bois par hasard alors qu’Isabel erre en se rappelant leurs anciens moments. Les retrouvailles sont fortes et les deux jeunes femmes se prennent symboliquement en mariage l’une l’autre. Très romantique. Elles ne se voyaient plus depuis, et maintenant leur relation repart.

Je me permets de rajouter un petit nota bene sur la tenue de Cristina que l’on peut voir ci-après sur les photos : même si elle doit se balader partout voilée pour ne pas qu’on la reconnaisse, ce qui, avouons-le, n’est pas super sexy et lui donne même un air de vieille mendiante sur le retour, on voit que quand elle tombe le châle elle porte toujours sa robe verte/rouge de blanche-neige séductrice, et ça… on adore !

  Tierra de Lobos - Isabelle mariée à un hommeTierra de Lobos - Isabelle mariée à un homme

ISABEL : Acceptes-tu de me prendre pour épouse ?
CRISTINA (en rigolant) : Tu es folle… (Plus sérieuse) Acceptes-tu de me prendre pour épouse ?
ISABEL : Oui, je le veux.
CRISTINA : Oui, je le veux.

Pour faire un petit bilan sur cette reprise, Isabel a donc dû se marier ; malgré les difficultés, la relation avec Cristina repart, même si celle-ci doit se faire plus que jamais dans l’illégalité ; tout cela laisse le père à bonne portée derrière, et le mari se révèle être un homme bon et compréhensif (il est doux et ne la force pas), Isabel n’est pas amoureuse de lui, mais n’est peut-être pas si mal tombée.

En un mot, à la question de savoir si l’espoir est encore possible, je réponds oui !

 

Tierra de Lobos - Isabelle mariée à un homme

Isabel semble beaucoup plus heureuse lors de ce mariage-ci.

Retour à la fiche de présentation Tierra De Lobos

A propos de Edwine Morin

Avatar
Relectrice et Chroniqueuse Occasionnelle. Passionnée par les séries télévisées, elle en dévore depuis des années dans tous les thèmes possibles et ses préférences sont si hétéroclites qu'il est difficile d’en trouver les limites. Romantique dans l’âme, elle a succombé au charme d’I Can’t Think Straight et de Loving Annabelle tout en étant fan du travail de Quentin Tarantino.

Répondre