Aventures en Haute Mer de Melissa Good

Aventures en Haute Mer de Melissa Good

Titre Français : Aventures en Haute Mer

Titre Original : Terrors of the High Seas

Auteur : Melissa Good

Date de Sortie : 14 Juillet 2005

Nationalité : Américaine

Genre : Fan Fiction, Roman d'Amour, Roman d'Aventure

Nombre de Pages : 384 pages

Éditeur : Yellow Rose Books

ISBN : 978-1932300451

Aventures en Haute Mer : Quatrième de Couverture

Après leur dernière enquête sur la Marine, Dar et Kerry ont décidé de prendre des vacances pour se reposer un peu. Elles décident donc de partir toutes les deux en croisière dans les Caraïbes à bord de leur bateau.

Malheureusement, ce repos bien mérité dans les îles semble à tout prix vouloir leur échapper. Elles se retrouvent malencontreusement mêlées à des histoires de pirates, de trésor et d’épave.

Aventures en Haute Mer : Avis Personnel

Dar et Kerry ont enfin décidé de déconnecter un peu du travail et de s’accorder des vacances bien méritées après tout ce qui leur est arrivé. Elles ont laissé de côté leurs téléphones portables, leurs bippers, leurs ordinateurs et se préparent à une douce, calme et reposante croisière dans les Caraïbes. Mer, soleil, sable chaud, maillots de bain moulants… Tout se présente sous les meilleurs auspices.

Mais Dar et Kerry sont des habituées des problèmes. Et quand ce ne sont pas elles qui les cherchent, ce sont eux qui les trouvent. Là, elles se font attaquer par des pirates qui veulent s’emparer de leur bateau. Puis elles se retrouvent intimidées par une équipe de chasseurs de trésor avant d’être prises au piège dans une tempête et de sauver un homme de la noyade.

Et ce n’est que le début.

Encore plus improbable que toutes les autres histoires de Melissa Good. Mais ça n’enlève rien au charme des deux héroïnes que l’on adore retrouver.

Savourez, savourez. Le site Guerrière et Amazone.

Aventures en Haute Mer : Extraits

« « Yo ho, Yo ho, une vie de pirate pour moi », gazouilla Kerry doucement, en poussant la porte de la cabine pour y entrer. Elle alla vers la petite cuisine et posa les provisions, puis elle s’affaira à mettre la nourriture fraîche dans le petit réfrigérateur.
Du lait bien sûr, de la crème pour le café, du beurre et un joli morceau de fromage suisse, ainsi que du jambon au miel pour les sandwiches. Des yaourts à la pêche et à la mandarine pour le goûter, et une douzaine d’œufs pour le petit déjeuner. Une miche de pain aux raisins et à la cannelle suivit, ainsi qu’une boîte de Pop Tarts à la fraise surgelée. Kerry regarda les Pop Tarts avec perplexité puis posa un paquet de carottes miniatures à côté.
C’étaient les dernières choses qu’il leur restait à embarquer avant de partir, et elle chantonna en travaillant, avec du mal à croire que c’était finalement le jour où elles partaient.
Elle avait pensé prendre quelques jours avant qu’elles ne partent pour ce voyage, mais une chose après l’autre la retenait au bureau, et finalement il lui était plus facile d’y aller et de s’en occuper plutôt que de le laisser attendre et s’envenimer, ou pire.
Mais à partir d’aujourd’hui, son bureau avait des ordres stricts que tout appel vers son mobile devait avoir pour cause une catastrophe, et elle s’attendait à ce que son équipe se débrouille sans sa présence.
Après tout, c’était les vacances, presque la fin de l’année, et s’il y avait une période pendant laquelle elle pouvait disparaître une semaine, c’était maintenant.
Kerry se redressa, ouvrit le placard au-dessus du réfrigérateur, et rangea des provisions essentielles. « On peut pas naviguer sans ça. » Elle secoua doucement la boîte de céréales nappées de sucre. « Ou ça. » Les boîtes de soupe suivirent, pour des repas rapides après des plongées de nuit. Elle avait tendance à avoir froid en remontant, et le fruit froid que Dar aimait ne remplissait pas son estomac.
Les boîtes de jus d’ananas et d’orange suivirent près de la soupe, en même temps que deux bocaux de confiture et un autre plus grand de beurre de cacahuètes.
Quand elle eut fini, elle posa les coudes sur le comptoir et regarda autour d’elle avec appréciation. D’un côté du bateau se trouvait une petite zone pour manger, avec des sièges en tissu vert océan et bleu marine qui formaient un demi-cercle. De l’autre côté de la cabine, se trouvait une section pour séjourner et travailler, avec une télévision et un magnétoscope, et un rangement encastré pour leurs hobbies. Son sac de livres était déjà niché dans l’un des fauteuils – elle avait décidé de travailler longuement sur la poésie pendant le voyage, et Dar avait rangé des maquettes de bateaux affreusement intriquées dans un tiroir pour occuper ses moments de paresse.
Le bateau balança doucement et on entendit résonner d’autres pas sur le pont, léger et étouffés comme si le nouveau venu était pieds nus.
Ce qui, bien sûr, était le cas. Kerry leva les yeux lorsque Dar entra dans la cabine, baissant la tête pour passer l’entrée basse, et lui fit un sourire désinvolte en jetant un petit sac de voyage sur la table de l’autre côté de la cuisine.
Sa compagne portait un jean coupé au-dessus du genou et qui était à la limite du légal – il y avait plus de fils et de déchirures que de tissu – avec un top blanc côtelé rentré dedans. « Salut toi, ma beauté », dit-elle pour saluer Dar. »

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre