Big Dreams In Little Hope

Une lesbienne tatoueuse d’oranges

Année de Production : 2006

Réalisation : Erin Greenwell

Scénario : Erin Greenwell

Avec : Julie Goldman (Linda), Emma Bowers (Natalie), Emily A. Burton (Kelly), Sonora Chase (Da Redhead), Ellen Dolan (Sally), Tom Epstein (Jerry)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie

Durée : 1h 10min.

Titre Original : Big Dreams in Little Hope


Interview(s) :

Interview d’Erin Greenwell
Interview de Julie Goldman

Big Dreams In Little Hope : Résumé

Kelly est une jeune lesbienne bien sous tout rapport qui rêve de devenir une grande journaliste de télévision. Accompagnée de sa camérawoman, Linda, elle se rend à Little Hope pour son travail qui consiste à interviewer et à filmer des familles pour une entreprise de recherches publicitaires.

Alors que les réservations de leur hôtel ont mystérieusement disparu, elles se retrouvent dans un endroit inhabituel qui déplaît immédiatement à Kelly. Pendant ce temps, Linda retrouve un ancien amour de jeunesse et retombe amoureuse.

Les différences entre Kelly et Linda se font de plus en plus sentir et leur collaboration se complique au fil des jours…

Kelly est une jeune lesbienne bien sous tout rapport qui rêve de devenir une grande journaliste de télévision. Accompagnée de sa camérawoman, Linda, elle se rend à Little Hope pour son travail qui consiste à interviewer et à filmer des familles pour une entreprise de recherches publicitaires. Alors que les réservations de leur hôtel ont mystérieusement disparu, elles se retrouvent dans un endroit inhabituel qui déplaît immédiatement à Kelly. Pendant ce temps, Linda retrouve un ancien amour de jeunesse et retombe amoureuse. Les différences entre Kelly et Linda se font de plus en plus sentir et leur collaboration se complique…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un film par et pour les lesbiennes.

Note des lectrices : Soyez la première !
69

Big Dreams in Little Hope fait partie de ces films américains indépendants qu’il est rare de découvrir en France. Écrit et réalisé par Erin Greenwell , une productrice, scénariste, réalisatrice et éditrice ayant créé sa propre maison de production intitulée Smithy Productions, il met en scène la comique Julie Goldman.

L’histoire plutôt terne et triste à l’origine est celle de deux femmes qui font un métier alimentaire pour une grande entreprise. La première a des idéaux, des rêves, des espérances et cherche toujours plus et mieux sans pouvoir se satisfaire de ce qu’elle a. La seconde est une femme bohème qui trouve le bonheur dans un sourire, adore découvrir des personnes différentes et accepte la vie telle qu’elle est et telle qu’elle vient. Ces deux tempéraments opposés font tout le sel du film tant il est question de leur dichotomie.

En même temps, les deux personnages principaux sont le seul et unique intérêt du long-métrage tant le reste m’a paru peu marquant. L’histoire n’a rien d’exceptionnel, les dialogues sont parfois très plats et l’action est totalement absente.

J’ai adoré Linda, superbe Julie Goldman qui est vraiment une actrice incroyable et c’est la seule chose dont je pense me souvenir dans dix ans. Le fait qu’elle tatoue des oranges et qu’elle n’ait pas de tatouage parce que « ça peut faire un grand nombre de dommages », le fait qu’elle adore poser des questions pour apprendre à connaître ceux qui l’entourent…

1h 10 de Comédie qui ne resteront pas dans les annales. On passe un bon moment mais sans plus. À vous de juger.

Big Dreams In Little Hope : Extraits

KELLY : C’est impossible, nous avons une réservation.
RÉCEPTIONNISTE : Je suis désolé madame, il n’y a rien ici. (À l’adresse de Linda) Monsieur, s’il vous plaît, ne vous asseyez pas sur les chaises de cette manière.
LINDA : Désolée.
KELLY : Nous avons fait une réservation.
RÉCEPTIONNISTE : Qui l’a faite ?
KELLY : Elle l’a fait.
LINDA : Je l’ai fait.
RÉCEPTIONNISTE : Et c’est le concours de chili ce week-end donc vous aurez du mal à trouver une chambre n’importe où en ville.
LINDA : Ça n’a simplement pas de sens.

LINDA : Est-ce qu’on est en retard ?
KELLY : Non mais ça n’est pas le problème.
LINDA : Et je me sens bien (en chantant) pan da dim pa dam dam,
KELLY : Tu as des suçons dans le cou ! Des suçons !!! S’il te plaît dis-moi que ce ne sont pas des suçons !
LINDA : Ils pourraient l’être.
KELLY : C’est ridicule ! Comment peux-tu avoir des suçons dans le cou ?
LINDA : Oh Kelly ! Je ne peux pas te le dire ! Ok, je peux te le dire ! Non ! Si ! Mais c’est compliqué ! Mais ce n’est pas aussi compliqué !

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre