Bloomington : Interview de Sarah Stouffer, l’interprète de Jackie

Bloomington : Interview de Sarah Stouffer, l'interprète de Jackie

Interview accordée à Bree Hoskin le 10 Juillet 2011 pour le site Gaydarradio

La somptueuse Sarah Stouffer joue Jackie dans Bloomington, une étudiante de faculté qui tombe sous les séduisants charmes de sa professeur. Nous avons discuté avec Sarah du fait d’interpréter une nana qui déchire et de soutenir les films LGBT.

Parlez nous un peu de Bloomington – à quoi pouvons-nous nous attendre ?

Beaucoup d’explosions et de scènes d’action – des courses poursuites, des reptiles aux endroits où ils ne devraient pas être. Vous savez, la routine. Ha ha. Désolée.
Bloomington est une histoire sur le passage à l’âge adulte. Vous pouvez vous attendre à de la passion et tous les hauts et bas qui l’accompagnent.

Qu’est-ce qui vous à attiré en premier dans ce film ?

J’ai senti que je pouvais vraiment me mettre dans la peau de Jackie. Elle était à un moment crucial de sa vie, elle était en train de découvrir qui elle était et ce qu’elle ne voulait plus dans sa vie. Je pense que tout le monde traverse quelque chose de similaire et c’est agréable de pouvoir s’y identifier.

De quoi êtes-vous la plus fière à propos du film ?

De quoi ne suis-je pas fière à propos du film ? Nous avons tourné 102 pages en 20 jours, ce qui fut un exploit positif et négatif en soi. George (notre directeur de la photographie) et Fernanda (directrice/auteure/éditrice) ont fait un travail incroyable en changeant notre minuscule budget en quelque chose de vraiment beau à regarder.

Parlez nous un peu de Jackie, votre personnage dans Bloomington

Jackie est une nana qui déchire. Elle pilote des avions, joue dans des films, elle est incroyablement intelligente et talentueuse – je veux être cette fille !

Il y a beaucoup de passion intense entre vous et Allison McAtee – qu’avez-vous fait pour rendre les scènes aussi réalistes et érotiques que possible ?

Je ne pense pas qu’on ait fait quelque chose en particulier. C’était probablement un plus qu’Allison et moi nous entendions si bien en dehors du tournage, donc nous nous sentions très à l’aise l’une avec l’autre.

Quels sont les thèmes principaux de Bloomington selon vous ?

La croissance personnelle, l’amour et tous les moments beaux/bouleversants qui en découlent.

Comment définissez-vous le succès en tant qu’actrice, et quels sont vos buts personnels ?

Je peux seulement définir ce qu’être une actrice à succès signifie pour moi, personnellement, c’est-à-dire juste être une actrice avec du travail. Mon but est d’être actrice – pas une actrice qui apporte les cocktails aux charmants citoyens de Los Angeles tous les soirs, non pas qu’il y ait quelque chose de mal à ça.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait jamais donné ?

Défend toi, connais ton nom et suis ton propre chemin.

Il n’y a pas tant de films que ça qui sont tournés avec des personnages de lesbiennes et encore moins sont commercialisés malgré une forte demande. Qu’est-ce qui pourrait changer ça selon vous ?

N’est-ce pas frustrant ? Il y a tellement de discussions et de demandes pour des films lesbiens sur Internet, je pense que la seule façon de changer quelque chose est que toute personne allant sur Facebook ou YouTube demande comment voir ces films, voire même aille jusqu’à appeler son magasin de vidéos local et demande à avoir les films en réserve. Je suppose que nous devons sortir notre portefeuille, pour ainsi dire.

Donc, êtes-vous déjà allée dans des boîtes gays lors d’une soirée ?

Ha ha ! Je dois vous dire que je suis une grande pantouflarde en général, donc je ne vais généralement dans aucune boîte ! Pendant notre tournée des festivals nous avons eu l’opportunité d’aller dans quelques boîtes gays, nous nous sommes tellement amusées !

Finissez la phrase : Une bonne soirée commence avec…

Des gens bien.

Et finit avec…

Des gens bien.

Qu’est-ce qui passe en premier pour vous – le sexe ou l’amour ?

Woah. Hum, je ne suis familière avec aucune de ces choses dont vous parlez.

Quel est le secret d’une bonne relation selon vous ?

Vous devez être en train d’interroger la mauvaise personne, mais le fun, le réconfort, la confiance ?

Qu’est-ce qui vous rend heureuse ?

Beaucoup de petites choses. J’ai des amis qui se moquent de moi parce que je vais être là, ne parlant à personne et commençant juste à rire parce que je pense à quelque chose de marrant. J’adore la vie.

Qu’est-ce qui vous met en colère ?

Je suis Lion. Je m’enflamme pour des trucs, mais après ça passe. L’intolérance et la cruauté sont le peu de choses qui me mettent hors de moi.

Donc, que se passe-t-il pour vous en ce moment ? Peut-on espérer vous revoir dans un rôle gay dans le futur ?

Mon futur s’éclaircit ! Je suis en train de travailler dur pour être sûre d’avoir une longue carrière où je ferais ce que j’adore devant moi. Je voudrais bien sûr « jouer gay » dans le futur. Je ne veux pas, cependant, être cantonnée à un type de rôle, donc j’espère que tous mes fans de Bloomington me suivront à travers une carrière longue et diversifiée.

Quelque chose à ajouter ?

Merci de soutenir les films LGBT – notre film en particulier ! Vive et ama. [vivez et aimez]

Interview Originale sur le Site Gaydarradio

 

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre