Es Ist Eine Poulette de Cy Jung

Es Ist Eine Poulette de Cy Jung

Titre Français : Es Ist Eine Poulette

Titre Original : Es Ist Eine Poulette

Auteur : Cy Jung

Date de Sortie : 2000

Nationalité : Française

Genre : Roman d'Amour

Nombre de Pages : 223 pages

Editeur : KTM Éditions

ISBN : 2-913066-05-4

Es Ist Eine Poulette : Quatrième de Couverture

Jeanne et Zoé se sont rencontrées dans des circonstances qui auraient pu leur être fatales. Aujourd’hui, elles mènent leur petit bonhomme de chemin au milieu de leur famille adoptive : une bande de filles délurées en quête d’une chérie pour la vie.

Mais l’amour est décidément chose complexe. Le désir et les sentiments de nos deux tourterelles résisteront-ils à l’usure du temps ? Et si on leur faisait confiance…

Es Ist Eine Poulette : Avis Personnel

Sorti en 2000, Es Ist Eine Poulette est la suite de Once Upon A Poulette, le premier roman de Cy Jung édité par les Editions KTM. Nous retrouvons les deux personnages de Jeanne et Zoé entourées de leurs amies.

Jeanne et Zoé sont toujours aussi amoureuses l’une de l’autre. Mais, habituées à leur indépendance et leur solitude, elles s’interrogent sur leur relation, ce qu’elle implique, où elles vont, comment la définir et la créer.

Leurs deux forts caractères ne les aident pas et de séparations pour les vacances en réconciliations sur l’oreiller, entourées de leurs amies à la recherche de l’âme soeurs, elles apprennent petit à petit à faire confiance à leurs sentiments. Au milieu de cette quête de la Princesse Charmante, une de leur connaissance est assassinée les amenant à côtoyer la police d’un peu trop près…

Une suite réussie à découvrir.

Es Ist Eine Poulette : Extraits

« Trois heures plus tard et quelques incertitudes linguistiques supplémentaires, Jeanne gare son Solex au pied de l’immeuble de Zoé. Ce soir, elle ne le remise pas dans le local à vélos : elle monte juste embrasser sa belle et ensuite elle rentre chez elle en vue d’une veillée solitaire. Cela aussi, Jeanne a presque oublié ce que c’est.
Hier, elles ont décidé que la fin de sa convalescence devait coïncider avec l’arrêt de leur cohabitation. Que l’on se rassure : leur passion est intacte mais depuis trois ou quatre jours, l’une et l’autre présentaient les signes avant coureurs d’un besoin de solitude : légère susceptibilité, moindre appétit sexuel, difficulté à la répartition des tâches… Forcément, elles n’osaient pas se le dire.
C’est Zoé qui a eu le cran d’aborder le sujet, avec force précautions oratoires et affectives : il est loin d’être évident d’avouer à celle que l’on aime – pas plus qu’à soi-même – que sa présence constante – voir massive – est aussi délicieuse qu’encombrante, ni que l’amour ne suffit pas à tout rendre supportable. Jeanne a vite senti où Zoé voulait en venir. Elle est restée muette, la contraignant à prononcer la phrase qui tue, préférant le rôle de victime à celui d’assassin. » (Pages 15-16)

Farida et Camille sont vautrées sur le canapé. Jeanne et Zoé leur font face. Demain, c’est jour férié et ce soir la fête est de rigueur.
Elles boivent une première bière en attendant Ulrike, gérante d’une épicerie bio, non-fumeuse et sexuellement plus portée sur la reproduction des abeilles que sur ses propres décharges d’adrénaline. Elle est leur alibi écolo, monstre vivant d’un idéal de l’humanité où l’abstinence de toute forme de plaisir côtoie une consommation massive de millet cuit à l’eau et servi sans gruyère ni sauce tomate. Dès qu’Ulrike sera arrivée, elles s’entasseront dans la voiture de Zoé et rejoindront Carole et Meili qui les attendent en banlieue pour une nuit de débauche et de stupre. » (Page 19)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre