Go Fish : Interview de la scénariste Guinevere Turner

Go Fish : Interview de la scénariste Guinevere Turner

Interview réalisée le 4 Novembre 1998 pour le site personnel Hommage à Guinevere Turner

Eh Bien, parfois, vous avez juste à prendre des risques et dire ou faire quelque chose. Donc c’est ce que j’ai fait ! J’ai pris contact avec Guinevere. Je me suis sentie très bizarre à ce sujet comme si j’envahissais l’espace ou autre. Je veux dire, que dire sans passer pour une complète idiote ou psychopathe ?! Il y a une fine ligne je suppose. Mais de la manière dont ça s’est déroulé, j’ai posé 13 questions à Guinevere qui apparaissent en dessous. Laissez-moi dire que je ne suis pas journaliste donc les questions peuvent sembler soporifiques. Soyez indulgent avec moi.

Lieu de naissance ?

Je suis née à Boston, Massachusetts.

A quel lycée avez-vous étudié et quand êtes vous sortie diplômée ?

J’ai été au Sarah Lawrence College et j’ai été diplômée en 1990.

Côte Est ou Côte Ouest ?

J’ai déménagé à L.A. en Mai dernier, mais je fais régulièrement, au moins une fois par mois, des allers-retours entre ici et NY.

Quelle année avez-vous reçu le Lamda Literary Award pour Go Fish ? Spécifiez…

Je ne me rappelle pas avoir reçu le Lamba Award. Je ne pense pas qu’il y ait eu une grande cérémonie ou quoi que ce soit d’autre. Peut être que je vieillis et que je perds la mémoire.

Projets actuels ?

Projets actuels : mon script, American Psycho, est entrain d’être produit (je l’ai écrit avec la réalisatrice Mary Harron) Mary et moi avons également écrit un scénario sur Bettie Page qui va être fait après Psycho, avec moi en tant qu’actrice, réalisé par elle. J’ai un petit rôle dans un film nommé Treasure Island qui est un petit film très frais des années quarante que vous pourrez voir l’année prochaine, un autre petit rôle dans le film Dogma de Kevin Smith, ummm, trafiquer à Los Angeles signifie écrire des script et échanger avec un studio, en espérant que tout arrivera rapidement pour que je puisse gagner un peu d’argent et régler mes dettes, c’est tout ce à quoi je peux penser maintenant mais c’est comme si je faisais un million de choses à la fois.

Êtes-vous surprise quand les gens vous reconnaissent dans la rue ?

Les gens ne me reconnaissent pas autant que cela dans la rue ; les gens ont tendance à me dévisager et à ne rien dire,  ce qui est déroutant parce que je ne sais pas s’ils m’ont reconnu ou si ma coiffure ne ressemble à  rien ; les gens me reconnaissent plus pour Taxicab Confessions que pour autre chose.

Taxicab Confessions ? Est-ce que vous voulez vous auto flageller ?

Taxicab Confessions c’est amusant maintenant mais ça ne l’était pas à ce moment là. Si vous voulez entendre l’histoire complète, recherchez une anthologie appelée Wild Girls. En fait c’est britannique, donc je ne suis pas certaine que vous puissiez vous le procurer à l’extérieur, mais j’ai écrit une histoire dedans intitulée « Cookie and Me », à propos de toute cette expérience.

Sur je site il y a le message d’un homme qui dit qu’« il déteste être un homme pour la première fois de sa vie… à côté de vous. » Combien de fois cela vous est-il arrivé ?

Je pense que si les hommes détestent être des hommes autour de moi, ils ne le disent pas toujours de cette manière. Je ne comprends pas vraiment les hommes, bien que, je veux dire, il semble que les hommes veulent coucher avec la plupart des femmes si une femme est un peu attirante et consentante. Ils ne semblent pas vraiment établir de discrimination et donc quand un homme vient vers moi je suis ni flattée ni vêtue de mes beaux apparats. Ouais, ça arrive. Mais aucun n’a encore changé de sexe pour moi.

Trouvez-vous difficile de rencontrer des personnes, des femmes surtout, qui ne sont pas intimidées par votre succès/réussite ?

Je ne pense pas que la plupart des femmes sont intimidées par mon « succès ». Le plus dur est seulement si elles sont exagérément impressionnées par cela. Je trouve dur de rencontrer des femmes par moment. Je veux dire, j’ai toujours été difficile et je deviens juste de plus en plus difficile.

Pensez-vous que les gens trouvent difficile de vous approcher ?

Difficile à approcher ? Hmmm…. Eh bien, probablement. C’est un art délicat d’être dans la sphère publique et d’avoir des gens qui viennent vers vous et disent qu’ils aiment votre travail ou disent autre chose. Certaines personnes sont très mauvaises avec cela, elles interrompent la conversation que vous avez ou elles semblent accablées par le fait qu’elles ont votre attention et sont simplement à bout, ce qui est dérangeant quand vous êtes en face. J’essaie vraiment d’être bien avec les gens qui m’approchent parce que j’aime réellement quand les gens savent qui je suis et quand ils apprécient le travail que j’ai fait. Mais on m’a plus souvent dit que j’étais arrogante qu’autre chose. Je ne suis pas arrogante, en fait, quand les gens me complimentent ça fait ressortir la jeune fille timide de 13 ans qui est en moi. Parfois, je veux simplement me débarrasser de la personne parce que je suis embarrassée par son attention. Je ne suis pas insatisfaite, bien que j’aime être aimée.

Est-ce que vous sortez avec quelqu’un en ce moment ?

Oui, je sors avec quelqu’un mais ce n’est pas encore si grand ou sérieux que ça.

Chats ou Chiens ?

Je ne sors ni avec les chats ni avec les chiens.

Quel âge est trop jeune ?

Question amusante parce que la plupart des femmes qui font parties de mes fans avides sont jeunes, trop jeunes pour sortir avec moi. Trop jeune est relatif. J’en ai rencontré de 20 ans qui semblaient en avoir 50 et d’autres de 35 ans qui agissaient comme si elles avaient besoin qu’on change leur couche. Je sais que c’est ennuyeux que je réponde cela, hé bien, ok, je peux facilement avancer que je ne sortirai pas avec quelqu’un de moins de 18 ans et plus vraisemblablement de quelqu’un de moins de 25 ans, même si la vie est pleine d’incroyables surprises.

Traduction Isabelle B. Price

Interview Originale

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre