Anni & Jasmin : La première fois (Épisodes 5462, 5463)

Article lié à la série Gute Zeiten Schlechte Zeiten

Jasmin Anni Anni Jasmin

Épisode 5462 : Confusion des sentiments

Nele n’en revient pas de la surprise que lui on faite ses amis. Elle reçoit comme cadeau un weekend au Spa.

NELE : Merci, vous êtes trop gentils !
ANNI : Ouais.
NELE : Enfin non en réalité, vous êtes méchants ! Comment avez-vous pu me leurrer comme ça ?
JASMIN : Ben on a fait de notre mieux.
NELE : C’est pas drôle.
TUNER : Un petit peu quand même.
NELE : Merci ! Je suis tellement excitée par ce cadeau !
JASMIN : On s’est dit que tu pourrais juste aller chez Émilie pour les cosmétiques, mais tu es aussi supposée te reposer !
NELE : Merci !
MESUT : Eh, avec ce ravalement de façade tu vas augmenter tes chances !
NELE : Abruti.
DIDI : (s’approche et la prend dans ses bras) Viens ici ! Tout le meilleur pour toi.
NELE : Aww merci ! Je suis si heureuse !

Ils apportent le gâteau et chantent tous ensemble.

DOMINIK : Souffle les bougies !
MESUT : Eh les filles ! Vous êtes prêtes à faire la fête ?
ANNI : Absolument, ce n’est pas moi qui devrais nettoyer demain.
JASMIN : Je n’en serais pas si sûre si j’étais toi !
ANNI : Attendons voir.
MESUT : Eh, si tu as besoin de quelques conseils en amour, je peux te coacher.
ANNI : Ouais… Merci.
NELE : Fiestaaa ! Je suis si contente que vous soyez tous là ! Faisons là fête ! Anni monte le volume de la musique ! À la vôtre !
JASMIN : À ta santé !

Jasmin regarde Didi et Anni qui dansent, Dominik est à côté d’elle mais semble passionné par autre chose.

DOMINIK : Et tout à coup, Tuner se tient devant ce lutteur sumo et il est prêt à mouiller son pantalon. (Remarquant où se porte le regard de Jasmin). Oui, je pense aussi qu’elles sont hot.
JASMIN : Quoi ?
DOMINIK : Ben, tu veux les rejoindre ?
JASMIN : Nooon. Anni et moi avons ce pari en cours. Elle pense qu’elle peut me mettre dans son lit avant minuit.
DOMINIK : Qui aurait une idée aussi absurde ?
JASMIN : C’est juste pour s’amuser. Si elle perd elle devra nettoyer l’appartement pendant un mois complet.
DOMINIK : Elle n’a pas particulièrement l’air d’essayer de gagner le pari.
JASMIN : Ben c’est aussi bien pour moi non ? Je vais aller chercher quelque chose à manger.
Elle s’éloigne et s’approche de Nele qui observe l’assemblée à l’écart, particulièrement Tuner.
JASMIN : C’est ok qu’on ait invité Tuner ?
NELE : Bien sûr ! Super fête !

Elles trinquent et Nele s’éloigne.

Un peu plus tard, Jasmin danse à côté d’Anni et Didi qui semblent obnubilées l’une par l’autre. Elle essaie de détourner leur attention mais sans grand succès. Nele la rejoint peu après.

NELE : Eh les filles ! C’est l’heure de faire la fête !
JASMIN : Enfin !
ANNI : (Elle regarde Jasmin qui continue à se trémousser à côté d’elles puis se retourne vers Didi) Embrasse moi.
DIDI : Avec plaisir.
Elle l’embrasse, Anni vérifie entre deux baisers que Jasmin les regarde bien, ce qui est le cas.
DIDI : J’ai fini ma coupe de champagne, tu en veux une autre aussi ?
ANNI : Non, mais reviens vite.

Elle tape sur les fesses de Didi qui s’éloigne. Puis elle s’approche du buffet de nourriture. Jasmin la rejoint et se penche au-dessus d’elle.

JASMIN : Tic toc, tic toc
ANNI : Je m’amuse.
JASMIN : Tu essaies juste de me rendre jalouse.
ANNI : Et ça marche ?
JASMIN : Continue de rêver.

Didi revient les mains vides.

DIDI : Il n’y a plus de champagne.
NELE : Oh non, les garçons viennent juste de partir. Tant pis je vais aller en chercher.

Elle part, Didi et Anni recommencent à danser. Didi regarde Jasmin de loin avec un petit sourire.

DIDI : Alors, elle mord à l’hameçon ?
ANNI : (confiante) Elle y a déjà mordu depuis longtemps.
DIDI : Mais d’ici minuit… Il ne reste plus beaucoup de temps.
ANNI : Au diable le pari.
DIDI : Tu es vraiment tombée amoureuse d’elle au final hein ?
ANNI : Ne t’inquiète pas.

Elle embrasse Didi. Jasmin arrête de danser. Visiblement jalouse.

Un peu plus tard Nele revient avec les boissons.

NELE : Fiesta !
ANNI : Rafraichissements venez à nous !
NELE : À la santé des femmes !
JASMIN : (Étonnée de la remarque de Nele) Qu’est ce qui t’arrive ?
ANNI : Peut-être que tu devrais aller au Spätkauf-store toi aussi.
NELE : Les femmes sont définitivement de meilleurs hommes… euuuh personnes ! Buvons à ça !
ANNI : Nele, tu es sure que tout va bien ?
NELE : (boit une longue gorgée à la bouteille) Pourquoi ?
JASMIN : (s’approche d’elle et la prend par l’épaule) Nele, allez, c’est assez pour toi. Trente ans c’est le nouveau vingt ans.
NELE : Ouais c’est ça.
JASMIN : Vraiment ! Et concernant Tuner c’est juste…
NELE : (l’interrompant) Tais toi et danse !

Plus tard, Jasmin regarde sa montre s’approche d’Anni et Didi.

JASMIN : (à Anni) Tu as regardé l’heure ?
ANNI : Non, pas vraiment.
JASMIN : Hey bien tu devrais, parce que ton mois de ménage est sur le point de commencer dans… maintenant ! (Elle crie de joie et danse autour d’Anni) Pas de ménage pendant un mois !
ANNI : (qui semble s’en moquer) Ouais ben, tant que t’es contente hein !

Elle reporte aussitôt son attention sur Didi. Mesut s’approche de Jasmin.

MESUT : Hey, félicitations ! Vers la fin j’ai pensé que… Mais tu as choisi le bon côté hein !

Jasmin l’ignore, elle observe Anni et Didi qui dansent lascivement.

Après quelques instants elle semble ne plus le supporter et s’éloigne en direction de la salle de bain dans laquelle se trouvent déjà des invités.

JASMIN : Vous permettez ? Merci.

Anni se glisse à sa suite discrètement et lui glisse un glaçon dans le cou.

ANNI : Glace premium extra, c’est assez froid ?

Jasmin crie de surprise.

JASMIN : Whoa, c’est trop froid !

Elle essaie de se débattre mais Anni la tient fermement. Elle lui envoie de l’eau dans le visage. Elles rient puis finissent par tomber sur le sol de la salle de bain.

ANNI : Merde. Tout va bien ?

JASMIN : Oui.
ANNI : OK !

Jasmin devient soudain très sérieuse, elle ne rit plus. Elle se penche vers Anni et l’embrasse. Elles continuent de s’embrasser jusqu’à la chambre d’Anni, elles s’allongent sur le lit. C’est à cet instant que Dominik rentre pour récupérer sa veste. Il allume la lumière et interrompt les filles en pleine action.

DOMINIK : Oh, pardon. Je ne voulais pas…
ANNI :… déranger ?
DOMINIK : Voilà, eh bien euh… poursuivez ! (Il éteint la lumière et quitte la pièce)
ANNI : Oups…

Elle recommence à embrasser la nuque de Jasmin, mais celle-ci la repousse.

JASMIN : Anni…

Elle se lève et rallume la lumière.

ANNI : Qu’est-ce qu’il y a ?
JASMIN : Anni… Je…
ANNI : Tu m’as embrassée !
JASMIN : Oui… C’était au-delà de ma volonté.

Anni, blessée et en colère se relève et se dirige vers la porte.

ANNI : OK !
JASMIN : Anni, ne sois pas en colère d’accord ? C’était juste pour s’amuser.
ANNI : Pas pour moi.
JASMIN : Attends.

Anni sort de la pièce en claquant la porte et se dirige vers Didi, toujours dans le salon.

ANNI : Viens, on s’en va.
DIDI : Tes vêtements sont trempés.
ANNI : Ouais, je m’en fous.
DIDI : Qu’est-ce qui se passe ?
ANNI : J’ai eu ma dose.
DIDI : OK !

Elles s’en vont.

NELE : (à Jasmin) Hey, je n’avais même pas fait attention. Le pari est terminé à présent ! Il faut fêter ça, où est Anni ?
JASMIN : Anni est partie. Je suis fatiguée aussi. Je vais aller me coucher.
NELE : Comment ça se fait que tu sois trempée ?
JASMIN : (ignorant sa remarque) Profitez de la fête tout le monde !

Le lendemain matin, Jasmin entre dans le salon, il est sale, elle marche sur des déchets de la veille.

JASMIN : Oh merde.

Anni rentre à l’appartement.

ANNI : Bonjour.
JASMIN : Hey. Tu faisais la fête jusqu’à maintenant ?
ANNI : Oui. Ce n’est pas aussi sale que je le craignais. Ça a fini tard hier soir ?
JASMIN : Aucune idée, je me suis couchée tôt. Tu ne vas pas commencer à faire le ménage maintenant quand même ?
ANNI : Si bien sûr, les dettes de pari sont des dettes d’honneur.

Elle enfile des gants et commence à nettoyer. Jasmin s’approche d’elle.

JASMIN : Je suis désolée.
ANNI : Hey, c’était un pari. Tu as gagné, j’ai perdu.
JASMIN : Ce n’est pas ce que je veux dire. Je parle du baiser.
ANNI : Hé bien tu t’es reprise juste à temps n’est-ce pas ?
JASMIN : Tu veux bien arrêter ça s’il te plait ? Je sais que c’était mal de ma part… Je n’ai pas voulu…
ANNI : Allez beauté, ne t’inquiètes pas à propos de tout ça. Ça donne des rides. C’était un pari, on l’a laissé se dérouler jusqu’au bout, hier il s’est terminé, tu as gagné, j’ai perdu. On est toutes les deux des grandes filles, tout va bien.
JASMIN : Vraiment ?
ANNI : Oui, on est OK ?
JASMIN : Ouais…
ANNI : Tu vois ? Aussitôt oublié. Bien que… bien sûr ça me fait vraiment mal, la façon dont tu as joué avec mes sentiments. Mais bon, si tu me donnes un coup de main, je peux oublier ça.

Elle lui tend un sac-poubelle.

JASMIN : Ay Ay !

Retour à la fiche de présentation Gute Zeiten Schlechte Zeiten

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre