Mistresses (US) : Épisode 12 – When one door closes…

Episode de la série Mistresses US  (Saison 1)

April débarque comme une folle chez Paul. Elle est persuadée qu’il a pris leur fille. Il rétorque que ce n’est pas le cas et que ce n’est pas non plus Miranda. Ils partent donc tous les deux à la recherche de Lucy.

Au tribunal, le juge balance qu’il n’y a pas d’affaire. Karen ne sera pas poursuivie. C’est fini. Comme ça, tout simplement. C’est honteux. On nous ennuie avec cette histoire longue et horripilante depuis des mois et ça se termine comme ça ? Je suis choquée par les scénaristes. On dirait un soufflé : ça monte, ça monte et pfffff ça retombe.

Dans la maison d’amis de chez Savi, Harry demande à Joss de lui récupérer son sweat. Elle est pressée, n’a pas le temps et lui demande de prendre ses responsabilités. Il annonce donc qu’il va vivre sans son sweat. Joss se précipite alors chez Alex pour qu’elles parlent avant d’aller bosser et verdict, c’est la rupture définitive.

ALEX : Je suis en retard pour le travail.
JOSS : Oui, je sais. Tu ne vas même pas me parler, sérieusement ?
ALEX : Il n’y a rien à dire.
JOSS : Alex, allez. Ce n’était qu’une erreur. Et techniquement parlant ce n’était même pas une erreur. Parce qu’on…
ALEX : Joss, je ne vais pas faire ça. Ça n’en vaut pas la peine.
JOSS : Waouh ! Merci beaucoup.
ALEX : Non. Ne sois pas blessée.
JOSS : Bien sûr que je suis blessée. Tu es en train de foutre en l’air notre relation. Pourquoi ?
ALEX : Ce n’est pas moi qui ai tout gâché. Tu as fait ça toute seule.
JOSS : Pourrait-on juste parler ?

Paul rassure April qui pleure tout ce qu’elle peut. Non ! Je sens qu’elle va retomber amoureuse de son mari. Elle ne va pas se mettre à aimer le mort quand même ? Bref, la police appelle. Ils ont retrouvé Lucy. Ils la ramènent. April s’approche, trop près mais pas de baiser. J’ai un mauvais pressentiment. Paul repart, Lucy arrive escortée par la police. Elle a eu très peur et pleure. Elle voulait voir un concert d’une star Disney et s’est perdue sur la plage…

De retour à son bureau Karen trinque avec sa secrétaire et son associé. Il est bizarre son collègue associé. Il n’a pas dû aimer apprendre la vérité. Il part donc rapidement. Là, un membre de la commission des licences appelle pour prendre rendez-vous avec Karen. Elle va enfin tout perdre ? Pas trop tôt ! Elle avait trop de caméras pour protéger sa maison d’abord.

Le comptable d’Harry vient demander des sous à Savi pour sauver le restaurant. Elle lui dit alors qu’Harry et elle sont séparés et qu’elle ne lui donnera pas d’argent.

Désespérée de ne pouvoir recoller les morceaux avec Alex, Joss fait ce que toute femme ferait, elle couche une nouvelle fois avec Olivier. Et quand il lui dit qu’il lui donne le poste de directrice, elle ne comprend pas. Il lui annonce donc qu’il repart en France. Et là Joss pète un câble. Elle est super énervée. Quoi, elle s’imaginait faire sa vie avec lui ? Je ne comprends plus les réactions du personnage. Joss devient vraiment incompréhensible.

Richard débarque chez April. Il n’avait pas allumé son téléphone et il est passé à côté de l’horrible journée d’April. Elle lui dit qu’elle veut juste dormir et il part. Le lendemain matin, April veut discuter avec Lucy mais la petite n’est pas prête. April lui donne quand même l’autorisation d’aller à la soirée pyjama d’une de ses amies.

Karen est suspendue pour six mois. Elle a de la chance ça a failli être à vie. Elle va pouvoir continuer à se payer sa superbe maison avec toutes ses caméras. Franchement ratée cette histoire.

Dominic devient associé. Il l’annonce à Savi en priorité. Elle est ravie pour lui et l’invite à un rendez-vous un peu romantique pour fêter ça. Enfin on pense que c’est romantique vu la manière dont ils se regardent.

Joss se pointe dans le restaurant d’Harry. Là elle se prend une cuite. Un mec avec qui elle a trop bu tente de la violer et Harry lui explose la tête d’un coup de poing. Il raccompagne une Joss complètement bourrée chez elle et la veille pendant qu’elle vomit, malade.

Savi, April et Karen se font une soirée entre filles pour se remonter le moral. Ça a plutôt un gros côté déprimant mais bon, c’était plutôt drôle. J’ai le droit de dire qu’en ne buvant que de l’eau (elle a la carafe à côté d’elle), Savi a quand même l’air bourrée ? Le pouvoir de l’eau, impressionnant !

Le lendemain matin Harry demande à Joss ce qui ne va pas et ça donne ce dialogue à coucher dehors :

HARRY : Bon, qu’est-ce qui ne va pas ? Tu étais dans un sacré état la nuit dernière, même avant que la tequila ne fasse effet.
JOSS : Alex a rompu avec moi.
HARRY : Désolé d’entendre ça.
JOSS : Désolé mais pas surpris c’est ça ? Ce n’est pas comme  si on attendait de moi d’être du genre « relation sérieuse ».
HARRY : Eh bien, pas avec une femme. Parce que tu n’es pas une lesbienne.
JOSS : Ça ne devrait pas compter Harry.
HARRY : Ça compte.
JOSS : Non, mais ça ne devrait pas. Je suis censée être cette fille sexuellement libérée, et peut être que ce n’est qu’un tas de conneries. Peut-être que j’ai une tendance autodestructrice,  émotionnellement idiote.

Donc le lesbianisme n’existe pas, c’est Joss qui le dit. Il y a juste des femmes libérées sexuellement (qui couchent avec d’autres femmes) et d’autres qui sont coincées et qui restent avec les hommes. Et donc avoir une relation lesbienne c’est avoir une tendance autodestructrice ? Je déteste cette série. Ce sera ma conclusion si je tiens jusqu’à la fin de l’épisode.

Ensuite Joss prend des aspirines et Harry voit qu’il y a l’enveloppe avec les résultats du test de paternité.

April boit un café avec Paul pour parler de Lucy. Richard les voit. Pendant ce temps Joss qui est arrivée à son bureau apprend qu’elle a été promue et décide donc de démissionner. Logique. Elle part avec le dossier d’une maison, on ne sait pas pourquoi. Elle ne va pas la vendre, elle veut enfin s’acheter un toit et partir de chez sa sœur.

En discutant avec sa fille, April comprend qu’elle s’est éloignée parce qu’elle passe plus de temps avec Richard. Karen découvre de son côté que ce n’est pas Elisabeth qui l’a vendue au conseil de l’ordre mais son collègue et associé, Jacob. Oups, ça fait mal. Au passage il lui dit que leur partenariat est fini et qu’elle n’a pas à revenir quand elle aura récupéré sa licence. Savi et Dominic eux, passent une excellente soirée au restaurant.

Joss se rend chez Alex pour lui parler. Elle a négocié un local parfait qui ferait un excellent studio de yoga. Waouh ! Les fausses lesbiennes ça offre des cadeaux de rupture ? Dialogue suivant juste à se taper la tête contre les murs :

ALEX : J’ai une question.
JOSS : Ce que tu veux
ALEX : Pourquoi as-tu fais ça ? Enfin, je sais pourquoi je l’ai fait. J’espérais tellement que ça marche, même si, au fond, je savais que je ne pouvais pas te changer, et…
JOSS : Non, non, non. Mais tu m’as changée.
ALEX : Tu n’allais jamais devenir une lesbienne.
JOSS : Non. Sans doute pas.
ALEX : Pourquoi as-tu essayé de l’être ?
JOSS : Pour toi. Si la seule façon de continuer à traîner avec toi c’était d’avoir une relation, alors j’ai pensé que je devais foncer. Je voulais juste être avec toi.

La bisexualité ils ne connaissent pas, on est d’accord. Au passage, c’est quand même Joss qui connaissait The Kids Are Allright et pas Alex, la « vraie » lesbienne.

Après leur délicieux repas, Dominic embrasse Savi qui met fin au baiser. C’est trop tôt. Il le prend plutôt bien. April a rejoint Paul à son hôtel pour lui dire que leur fille va voir un psy. Ils se disputent encore parce que Paul veut rester et bam, ils s’embrassent. Je l’avais senti !!!

De retour chez elle, Savi appelle le comptable d’Harry et lui dit qu’elle va signer le chèque pour que son mari garde son restaurant. Harry boit un verre dans son restaurant justement. Il a devant lui les résultats du test de paternité. Joss, elle réalise que justement l’enveloppe qu’elle gardait dans sa table de nuit a disparu. Suspense…


Mistresses US - Joss AlexMistresses US - Joss AlexMistresses US - Joss Alex

Extrait

Le pire épisode de la série. Bourré de clichés, mauvais, ridicule, honteux. L’homosexualité et la bisexualité n’y existent pas en tant que telles. Elles étaient juste des moyens pour retenir une personne. Je n’arrive pas à croire qu’à notre époque on puisse encore nous proposer ce genre d’idioties.

Pourvu que la série ne soit pas reconduite pour une nouvelle saison.

Retour à la fiche de présentation Mistresses US

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre