Sex Addict : Interview de Tatiana Potard pour le Magazine La Dixième Muse

Sex Addict : Interview de Tatiana Potard

Interview accordée au Magazine La Dixième Muse

Née en 1972, Tatiana Potard collabore à la rédaction de nombreux magazines et de sites LGBT avant de se lancer dans l’écriture de Sex Addict. Un premier roman où l’on découvre par le biais du blog d’Alex, les aventures sentimentales et sexuelles pour le moins stimulantes d’une jeune lesbienne, héroïne attachante de la « première Blog Fiction érotique lesbienne. »

Peux-tu en quelques mots nous résumer le contenu de Sex Addict ?

Sex Addict raconte la vie trépidante d’Alex. Après une rupture sentimentale douloureuse, elle décide de tenir un blog. Dans ce journal intime diffusé sur le net, elle fait le récit de ses mille et une aventures à la recherche de la nouvelle femme de sa vie. En attendant celle qui fera de nouveau battre son cœur, elle arpente le Marais avec ses amis et enchaîne les rencontres d’un soir jusqu’à devenir une véritable sex addict (d’où le titre du roman).

Comment est née l’envie d’écrire un roman et ce concept original de blog ?

Cela fait au moins cinq ans que j’avais cette idée d’écrire un livre qui serait construit sous la forme d’un journal intime. J’avais déjà à l’esprit ce mélange d’érotisme, de romantisme et d’abandon. Et puis, le phénomène blog s’est mis à gagner de l’ampleur et, tout naturellement, j’ai opté pour ce style d’écriture à la fois ludique, proche du personnage et très vivant.

Toi qui possèdes un blog, quel est ton regard sur les autres blogs lesbiens qui fleurissent sur Internet ?

En effet, je blogue depuis plus de deux ans. Il existe de très bons blogs gays et lesbiens sur la toile. C’est le propre du net, on y trouve de tout, de l’excellent, du bon et du moins bon.

Que penses-tu des rencontres que l’on peut faire sur Internet ?

Si le net peut permettre à certaines de briser une solitude pesante, c’est très bien. Maintenant, il faut toujours se méfier de la personne qui se cache derrière un pseudo et surtout, ne pas trop s’emballer. Lorsque l’on passe du virtuel au réel, on est souvent déçues. Malgré tout, je connais des filles et des garçons qui se sont rencontrés par ce biais et qui vivent ensemble depuis de nombreuses années. Tout est une question de compatibilité et de chance.

Pour en revenir à ton roman, est-ce un récit autobiographique ?

Se serait mentir que de nier que dans chaque roman, il y a un peu de son auteur. Disons que certaines des anecdotes cocasses qui jalonnent Sex Addict me sont arrivées… (Rire)

Tu décris avec précision le milieu gay et lesbien de la capitale en transformant le nom des lieux et commerce pourquoi ?

J’ai toujours aimé jongler avec les mots. Je trouvais ça rigolo de changer les noms de lieux gays, des rues, des Dj’s, des marques branchées et même de certains magazines. Amies de la Onzième Ruse, il faut que vous sachiez que je suis très joueuse !

Comme ton héroïne Alex, te considère tu comme une « sex addict » ?

A ton avis ? (sourire coquin). En fait je suis plus hédoniste que véritablement addict. J’aime toutes les belles choses : le sexe, les femmes, la vie, l’amour…

Toi qui connais tout sur le milieu gay et lesbien, et ce depuis des années, que penses-tu en particulier de la nouvelle génération lesbienne ?

Je suis très fière des filles de la « Génération The L-Word ». Elles sont plus tolérantes, moins extrêmes dans leurs propos et beaucoup plus ouvertes à la mixité. Mais je suis tout aussi fière de toutes ces femmes que l’on ne voyait jamais et qui osent enfin sortir de leur placard.

Site Internet La Dixième Muse

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre