Je ne suis pas un produit fini de La P’tite Blan

Je ne suis pas un produit fini la p'tite blan

Titre Français : Je ne suis pas un produit fini

Titre Original : Je ne suis pas un produit fini

Auteur : Blan et Galou

Date de Sortie : 11 Février 2014

Nationalité : Française

Genre : Bandes Dessinées & Comics

Nombre de Pages : 96 Pages pages

Éditeur : Blandine Lacour

ISBN : 978-29-53-51-37-83

Je ne suis pas un produit fini : Quatrième de Couverture

Que du vécu ! Avec de vrais morceaux d’amour-propre dedans.

Du suspense, de l’émotion, du sexe et de la violence, mais ce n’est pas la Bible !

Enfin un livre qui n’est ni sexiste, ni homophobe (donc ce n’est toujours pas la Bible). Enfin une histoire de désamour (ça aurait pu être la Bible). Enfin un livre ! Enfin, je crois que c’est un livre. Mais si, c’est un livre enfin ! La Bible aussi, c’est un livre, mais pas pareil.

Je ne suis pas un produit fini : Avis Personnel

Si vous avez lu nos précédentes critiques des livres de la p’tite Blan, vous savez que je suis une grande fan du travail de Galou et Blan. J’ai été conquise par Coming Soon, le premier opus puis par Coming Out le second et enfin Coming Back, le dernier de la trilogie de départ. Ce nouveau livre est une suite sans en être une qui raconte la première rupture de la p’tite Blan. Il paraissait dans la logique des choses qu’après être née, avoir fait son coming out et dragué, Blan se prenne plus qu’un gros râteau, en se faisant larguer.

Mais, même si cet opus est dans la suite de l’histoire, je n’ai pu m’empêcher de le trouver moins abouti que les précédents. Est-ce lié au mélange entre le drame et le comique ? La fine ligne entre la dépression et l’humour ? J’ai eu du mal à accrocher à ce nouveau livre nous contant les aventures de la p’tite Blan. Là où des séquences courtes en une seule voir deux images étaient suffisantes dans les premiers épisodes, ici on a l’impression que cette coupure enlève de la profondeur à l’histoire. Comme si le choix du sujet nécessitait plus de développement et que cela n’avait pas été fait. Pareil pour l’histoire en elle-même, j’ai beau savoir que cela se passe de cette manière, on a un peu l’impression de tourner en rond au final.

Et oui, je le sais, les étapes de la rupture sont les mêmes étapes que celles du deuil décrites par Elizabeth Kübler-Ross (déni, colère, marchandage, dépression, acceptation) et on n’avance pas d’une étape à une autre logiquement, on fait des retours en arrière, on reste plus ou moins souvent sur la même étape. Bref, c’est la vie, ce n’est pas simple et pas linéaire. Sauf que ce parti pris de nous montrer la réalité donne un livre qui paraît confus avec un résultat qui manque de rythme et donne parfois l’impression de se répéter.

C’est dommage parce que certains dessins sont très justes et réussis mais ils sont noyés au milieu de l’ensemble.

Pas le meilleur opus de la série même si le personnage est toujours aussi attachant. On passe un bon moment mais sans plus.

Je ne suis pas un produit fini : Extraits

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51HQHRDX8NL.jpg

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre