interview d’une scénariste, Guinevere Turner

Interview liée à la série The L-Word

Guinevere Turner

Interview accordée à Sarah Warn en Août 2003 pour le site Afterellen.com

Guinevere Turner écrit et joue actuellement dans The L-Word; elle a également eu de nombreux rôles dans des films tels que Go Fish, Chasing Amy, Dogma, et American Pyscho (qu’elle a aussi écrit). Elle nous parle de The L-Word, de sa carrière, et ce qu’elle voudrait faire au bout du chemin.

Quel est le plus grand défi lorsque l’on écrit et que l’on joue dans The L-Word ?

Vraiment, je pense que la partie la plus dure est le stress de la sortie et l’inquiétude quand aux bonnes critiques des téléspectateurs et du fait qu’elle leur plaise. Et toute cette invariable critique émanant de la communauté lesbienne. Soyez toutes gentilles ! C’est un dur travail !

Quel est votre personne dans The L-Word, et comment se lie-t-elle avec les autres personnages principaux de la série ?

Je ne peux pas vous en dire beaucoup à son sujet parce que cela donnerait une partie de l’histoire. Son nom est Gabby. Elle est sortie avec l’un des personnages principaux. C’est tout ce que je peux vous dire !

Il n’y a jamais eu de série télévisée comme The L-Word avant, centrée sur des lesbiennes ; est-ce que cela rend difficile ou facile le fait d’écrire pour la série ? Que faites-vous pour essayer de garder le sentiment que les histoires et les dialogues sont authentiques ?

D’un côté, cela est plus facile parce que nous ne pouvons pas être accusées d’avoir volé beaucoup de choses et de contenu. D’un autre côté, c’est plus difficile à cause de la pression de bien faire et de rendre les lesbiennes et les non-lesbiennes réalistes et semblables donc cela pourra prendre une ou deux ou trois saisons. Pour maintenir les dialogues et les histoires authentiques, je parle personnellement à un grand nombre de lesbiennes dès que je le peux et je leur demande ce qu’elles attendent, ce qu’elles veulent voir, etc…

Et, quelle que soit l’histoire, chacune provient toujours de l’expérience personnelle d’une scénariste ou d’une amie, ou d’une ancienne amante ou d’un amalgame des trois.

Comment le sexe sera-t-il dépeint dans la série ? En quoi est-ce différent d’écrire ces scènes en opposition aux autres ?

Si tout va bien, le sexe sera sexy ! Et vous savez, la devise du network est, après tout, “No Limits”, donc… il y a une abondance de sexe dans la série. Ecrire ces scènes est dur, parce que vous voulez être originale et sexy mais vous savez que les autres personnes dans l’équipe rédactionnelle et les acteurs vont lire ce que vous décrivez dans ces pages et cela me rend toujours un peu timide. J’essaie de le dépasser mais parfois, j’arrête et je pense “Attends, est-ce que je peux écrire ça ?”

En outre, je travaille avec mon amie Rose Troche et nous ne sommes pas effrayées à l’idée de nous amuser l’une de l’autre, donc il y a cela aussi.

Vous écrivez et apparaissez dans plusieurs épisodes de The L-Word, et vous avez écrit et joué dans de nombreux films ; avez-vous une préférence entre l’écriture et la comédie, et/ou entre la télévision et le cinéma ?

J’aime autant jouer qu’écrire, les deux se complètent réellement bien car l’écriture est quelque chose de très solitaire et le métier d’acteur est très interactif. J’écris, je me sens seule, je joue, j’en ai marre des gens, c’est parfait.

Quant à la télévision et aux films, j’ai seulement travaillé sur une seule série télévisée donc je ne peux pas trop généraliser. Mais en tant qu’auteur, à moins que vous ne soyez le créateur de la série, vous n’avez pas le dernier mot en ce qui concerne votre script, ce qui est nouveau pour moi mais intéressant. C’est un niveau différent d’investissement, parce que vous savez que cela peut toujours changer, ou que le network voudra changer quelque chose, donc vous faîtes du mieux que vous pouvez, mais vous vous préparez au fait que ce qui apparaîtra à l’écran sera différent. Quant au fait de jouer, c’est simplement plus rapide, moins de prises, moins de scènes, tout bouge vraiment vite.

Pensez-vous que le fait que votre homosexualité soit connue a eu un impact sur votre carrière (de manière négative ou positive) ? Est-ce plus facile d’être un acteur ‘out’ à Hollywood ?

C’est impossible de savoir. Est-ce que cela a eu un impact sur The L-Word ? Bien sûr. C’est difficile de travailler à la télévision peu importe que vous soyez un auteur ou un acteur. Le fait que je sois gay est bon pour ma carrière dans le sens où j’ai une base de fans, simplement parce qu’il y a peu d’actrices lesbiennes connues. Ce qui signifie que l’on m’apprécie même si j’ai moins travaillé que d’autres auteurs ou acteurs.

Je ne sais pas si c’est devenu plus facile d’être ‘out’ pour les acteurs, cela semble être pareil. Peut-être MINUSCULEMENT plus facile mais les mêmes vieux clichés persistent, principalement pour les hommes, c’est trop menaçant pour les hommes et trop distrayant pour les femmes de savoir que leur homme principal est vraiment gay. En outre, d’un autre côté, je pense que c’est très personnel et que le public ne peut pas toujours connaître les informations personnelles concernant les acteurs, cela enlève une partie de l’imaginaire, à moins que ce ne soit ce qu’ils souhaitent.

Quelles sont les leçons les plus importantes que vous tirez de votre collaboration avec l’industrie ?

Hmmmmm… Tout prend vraiment VRAIMENT beaucoup de temps, tout particulièrement obtenir votre chèque. Les gens qui ne travaillent pas pour l’industrie supposent toujours que vous êtes célèbre (et par conséquent vraiment riche) et les personnes de l’industrie vous ignorent parce que vous n’êtes pas suffisamment célèbre. Et après avoir été des deux côtés du processus, il y a TELLEMENT de facteurs que vous ne connaîtrez jamais à ce sujet concernant le fait qu’on ne vous choisira pas pour cette scène que vous ne devez pas le prendre personnellement.

Bien que ce puisse être bien que vous soyez gros, vieux et talentueux, c’est probable que vous soyez l’opposé du gars que vous devez jouer et les producteurs décideront qu’ils veulent un blond à la dernière minute, ou la copine du réalisateur arrivera finalement à le convaincre de lui donner un rôle ou vous rappellerez au directeur de casting sa soeur qu’il déteste.

Est-ce étrange d’être autant connue dans la communauté gay ou avez-vous eu assez de temps pour vous y faire ?

Etrange signifie… Je ne pense pas que les jeunes savent qui je suis… Je ne me sens pas si connue que cela, excepté, peut-être, quand je suis à un festival gay ou quelque chose comme ça et alors c’est toujours amusant.

Si vous pouviez faire n’importe quelle série ou film à la télévision dans le monde, que serait-ce ?

Une famille queer (ce qui signifie des amis qui agissent comme une famille, pour le meilleur comme pour le pire) et en quoi ils sont dysfonctionnels (et amusant et sexy)…

Quels sont les autres projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

Faire un court métrage à la mi-septembre (tous les acteurs androgynes mignons veulent en faire parti ?) que j’ai écrit et dans lequel je vais jouer et que je vais également réaliser (avec beaucoup d’aide de mes amis expérimentés) et je vais essayer de réécrire le script de la série que je viens de mentionner… Et j’espère vraiment jouer plus assez rapidement.

Traduction Isabelle B. Price

Interview Originale sur le site Afterellen.com

Guinevere Turner

Retour à la fiche de présentation The L-Word

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre