Top 10 des romances lesbiennes de Noël

Nous sommes en hiver, il fait froid dehors ; qu’il neige ou qu’il gèle, on ne rêve que de rester blottie sous sa couette ou au coin du feu. Comme la période est propice à l’abondance de romances en tout genre sur nos chaînes généralistes, j’ai cherché pendant des heures à l’affût de la moindre lesbienne sans rien découvrir. En conséquence, je me suis dit que pour éviter que vous ne vous endormiez devant une énième rediffusion de La Romance de Noël, il fallait que je vous propose une liste de films à voir en cette période. Fêtes oblige, ce classement ne comprend que des comédies romantiques se terminant bien, c’est-à-dire avec des héroïnes vivant heureuses et ensemble jusqu’à la fin de leurs jours, sans suicide ni séparation pour la bonne cause ou autre. C’est doux, c’est beau, c’est tendre. C’est parfait pour la saison.

A Family AffairNuméro 11 ex-æquo : Parce que me contenter de dix films était un peu trop dur pour moi après tout. A Family Affair et Eclosion Tardive. Le premier est un incontournable lesbien, l’une des toutes premières comédies lesbiennes légères ne se terminant pas par un suicide. Il présente des femmes fortes, à l’aise avec leur sexualité et possède un humour rafraîchissant et idéal en cette période de fin d’année. Le second est un petit ovni qui présente un couple de femmes d’âge mûr qui tombent amoureuses et décident de vivre leur histoire malgré l’opposition de leurs familles et l’oppression des habitants de leur ville. Une belle preuve de courage. Ah et pour ne rien gâcher, ces deux long-métrages se terminent sur un mariage. Ne boudez pas votre plaisir.

Claire of the MoonNuméro 10 : Claire Of The Moon. Ce long-métrage n’a à mon avis pas eu l’exposition qu’il méritait, tout du moins en France. Pourtant, l’histoire de ces deux écrivains qui se rendent à un atelier d’écriture dans l’Oregon pour travailler sur leur dernier roman a quelque chose de frais et de rare dans les réalisations lesbiennes actuelles. Tourné presque exclusivement en appartement, il joue sur l’opposition flagrante entre Claire et Noël (le nom tombe plutôt bien, hein) avant de s’attarder sur leur désir naissant. Intellectuel et physique, il est vraiment à découvrir au coin du feu, emmitouflées sous la couette.

But i'm a cheerleaderNuméro 9 : But I’m A Cheerleader. Vous pouvez penser ce que vous voulez il n’empêche que Jamie Babbit est définitivement une réalisatrice que j’adore. Avec cette comédie romantique parodiant les centres de redressement ayant pour vocation de transformer les gays en hétéros, elle touche à un point sensible de l’Amérique mais reste légère et amusante rendant son propos encore plus fort. Les héroïnes sont adorables, les passages drôles abondent, un incontournable lesbien en somme.

Better Than ChocolateNuméro 8 : Better Than Chocolate fait partie de ces long-métrages lesbiens que tout le monde connaît et a au moins cité une fois sur un forum. Il n’empêche qu’il permet toujours de passer un bon moment et de retrouver un couple adorable et séduisant. Les scènes d’amour restent plus crédibles et « hot » que dans de nombreuses autres réalisations et l’histoire, même si elle est assez courante est tout à fait d’époque. Pas de prise de tête, des personnages amusants, un happy-end comme on les aime. Rien à ajouter de plus.

Imagine Me & YouNuméro 7 : Imagine Me & You est une comédie romantique britannique de la même veine que Coup de foudre à Notting Hill. C’est doux, agréable et ça se regarde sans se poser de questions. On retombe immédiatement sous le charme de Piper Perabo mais on oublie, on oublie absolument Lost and Delirious si on ne veut pas déprimer. Lena Headey est tout simplement sublime et il suffit de se laisser porter par son sourire et son interprétation sans faille pour passer un bon moment. Ah et la fin est incroyable et irréelle mais tellement romantique qu’on adore et qu’on peut la repasser plusieurs fois si on le désire.

Puccini et MoiNuméro 6 : Puccini et Moi. On revient aux États-Unis pour découvrir cette comédie romantique de Maria Maggenti qui présente une femme forte, intelligente, sexy et trentenaire qui, à défaut de savoir ce qu’elle veut, a la fâcheuse tendance de succomber aux charmes des mauvaises personnes. Hautement improbable mais on s’en moque, le long-métrage est illuminé de bout en bout par la prestation toute en fraîcheur et en retenue d’Elizabeth Reaser. Son sourire et ses hésitations restent inoubliables tout comme son incapacité à expliquer ce qu’elle ressent.

It's in the WaterNuméro 5 : It’s In The Water. Parce que ce type de comédie est tout à fait ce que je voulais dans ce classement. Une histoire somme toute assez banale et ordinaire mais un traitement plein d’humour et de légèreté qui dénonce l’air de rien une politique et un état d’esprit. Des personnages attachants, surtout le couple de lesbiennes (pour une fois, on ne va pas s’en plaindre) et des actrices qui n’ont pas peur de se toucher. On alterne les moments hilarants où l’héroïne regarde l’intégrale des films lesbiens de son vidéoclub pour apprendre comment faire et ceux plus dramatiques avec la maladie d’un des amis. À voir pour passer un agréable moment.

Nina's Heavenly DelightsNuméro 4 : Nina’s Heavently Delights est l’exemple parfait des films de l’après-midi que l’on peut espérer voir à la télévision en cette fin d’année. La seule différence notable et qu’elle comprend une lesbienne et une autre lesbienne qui vont comme ça, sans l’avoir voulu, être attirées l’une par l’autre et tomber amoureuses. Attention, je vous préviens, l’histoire est connue, les personnages n’ont rien de révolutionnaire mais il règne sur ce long-métrage un petit goût de fête qui a quelque chose à voir avec le fait que les deux héroïnes doivent sauver le restaurant familial. On sort de ce visionnage avec l’envie de manger et ça tombe plutôt bien.

Treading WaterNuméro 3 : Treading Water qui fait indéniablement partie de mon trio de tête en matière de romance. Ce n’est pas une comédie, plutôt un drame qui a l’avantage de se dérouler à la période de Noël. Casey qui est lesbienne et vit avec une femme dont elle est amoureuse se retrouve confrontée à sa famille qui n’a jamais accepté son style de vie. En rencontrant Alex, la compagne de Casey, la famille va révéler des sentiments enfouis depuis longtemps. On ne peut s’empêcher de tomber sous le charme de Nina Landey dont le sourire timide a quelque chose de réellement touchant. En plus la scène d’amour est superbe et je ne me rappelle plus pourquoi elle n’appartient pas au top 10 de mes plus belles scènes d’amour.

Saving FaceNuméro 2 : Saving Face pour sa fraîcheur, sa critique de la société et ses deux personnages principaux merveilleux. Ce film est l’un des plus romantiques qui soit dans la catégorie lesbienne sans pour autant dégouliner de guimauve et en faire des tonnes. On tombe immédiatement sous le charme de Wil qui est peut-être une chirurgienne de génie mais est d’une maladresse touchante et de Viviane au sourire charmeur qui sait exactement ce qu’elle veut et est prête à se battre pour l’avoir. En plus la scénariste-réalisatrice, Alice Wu parle de famille, de communauté et de différence avec naturel et fraîcheur. On est captivées et c’est tout à fait normal.

Desert HeartsNuméro 1 : Parce qu’il est culte et qu’on ne pouvait pas faire un classement des romances sans en parler, Desert Hearts. Je crois que les trois quarts des lesbiennes ont vu ce film et je pense que c’est quelque part l’une des raisons qui m’ont amenée à le mettre en première position. Ça et le fait qu’il ait été réalisé en 1985. Il présente une lesbienne forte et sûre d’elle qui est fière de ce qu’elle est et n’a pas peur de ce qu’elle ressent. Et malgré son jeune âge, Cay n’hésite pas à se battre pour obtenir ce qu’elle convoite, en la personne de Vivian, époustouflante Helen Shaver qu’elle séduit et attire dans son lit. Une très belle histoire qui a, depuis le temps, dû bercer plusieurs générations de lesbiennes. Incontournable et culte !

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre