Itty Bitty Titty Committee

Se battre pour ses convictions

Année de Production : 2007

Date de Sortie : 28 Septembre 2007

Réalisation : Jamie Babbit

Scénario : Tina Mabry, Abigail Shafran

Avec : Melonie Diaz (Anna), Nicole Vicius (Sadie), Carly Pope (Shuli), Colette Divine (Holly), Danica Dias (Cheri), Bruce Cronander (Edward), Carla Alapont (Heather), Guinevere Turner (Reporter), Leslie Grossman (Maude), Melanie Mayron (Courtney), Ana Mercedes (Kate), Joel Michaely (Peter), Mircea Monroe (Justine), Miguel Nájera (Roger), Marisa Ramirez (Ellen), Daniela Sea (Calvin), Jenny Shimizu (Laurel), Jimmi Simpson (Chris), Mark Stephen (Kevin), J. Karen Thomas (Pam)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie

Durée : 1h 27min.

Titre Original : Itty Bitty Titty Committee


Interview(s) :

Interview de Jamie Babbit pour le site AfterEllen.com
Interview de Jamie Babbit pour le site LesbianLife.com

Itty Bitty Titty Committee : Résumé

Anna est une jeune fille timide qui vit encore chez ses parents et travaille comme secrétaire dans un cabinet de chirurgie esthétique. Juste après s’être fait larguer par sa copine, elle doit prendre part au mariage de sa soeur. Alors que les préparatifs de la cérémonie la laissent froide, elle croise Sadie, une tagueuse, un soir alors qu’elle sort du travail.

Sadie lui explique qu’elle appartient à un groupe révolutionnaire le C(i)A (Clits in Action) qui souhaite libérer les femmes et changer le monde. Séduite par la liberté et l’indépendance de Sadie, Anna la suit et découvre son groupe de rebelles. Elle intègre la C(i)A et prend part aux opérations commando.

Petit à petit l’attirance d’Anna pour Sadie grandit mais celle-ci découvre que son amie a déjà une compagne…

Anna est une jeune fille timide qui vit encore chez ses parents et travaille comme secrétaire dans un cabinet de chirurgie esthétique. Juste après s’être fait larguer par sa copine, elle doit prendre part au mariage de sa soeur. Alors que les préparatifs de la cérémonie la laissent froide, elle croise Sadie, une tagueuse, un soir alors qu’elle sort du travail. Sadie lui explique qu’elle appartient à un groupe révolutionnaire le C(i)A (Clits in Action) qui souhaite libérer les femmes et changer le monde. Séduite par la liberté et l’indépendance de Sadie, Anna la suit et découvre son groupe de…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Film féministe et lesbien.

Note des lectrices : 3.25 ( 4 votes)
71

Produit par l’organisation à but non lucrative Power Up à partir d’un budget estimé à environ 2.000.000 de dollars, le long-métrage Itty Bitty Titty Committee a été réalisé par Jamie Babbit à qui l’on doit déjà le superbe But I’m A Cheerleader.

Ici, l’histoire se concentre sur une jeune fille timide qui a fait son coming-out à sa famille il y a plusieurs années et tout le monde accepte très bien son homosexualité. Mais après une rupture difficile, alors qu’elle continue de vivre chez ses parents, elle fait la rencontre de la sensuelle, mystérieuse et séduisante Sadie.
Cette dernière l’invite à intégrer leur groupe de doux rebelles et Anna fait la connaissance du reste de l’équipe. Shuli interprétée par Carly Pope est le cerveau du groupe et planifie leurs nouvelles actions, Meat (Deak Evgenikos) est une artiste anarchiste qui rêve de vivre de ses oeuvres mais en est encore loin, Aggie jouée par Lauren Mollica est une transgenre en transition.

Les actions du groupe, toujours amusantes et jamais violentes, sont hilarantes mais restent méconnues du grand public. Alors que le long-métrage se déroule, le spectateur s’attache à ces femmes qui croient en leur révolution et se prend de passion pour ce film lesbien rare d’un genre différent. C’est la première fois qu’un groupe de féministes est ainsi dépeint de manière si juste, amusante et réaliste. De la musique aux vêtements, tout a été pensé et rien n’est laissé au hasard.

Les seconds rôles sont également significatifs puisque l’on repère dès le début Jenny Shimizu en colocataire récalcitrante, Daniela Sea (The L-Word) en ancienne militaire et Guinevere Turner en journaliste.

Un excellent long-métrage comme on aimerait en voir plus souvent. Vous sortirez de ce visionnage avec le profond désir de changer le monde dans lequel nous vivons !

Incontournable !

Itty Bitty Titty Committee : Critiques Presse et Récompenses

Meilleur Film au Festival du Film SXSW en 2007.

“While the film is engaging, it feels unwilling to really push its themes into provocative territory.” Rich Cline (Shadows On The Wall)

Itty Bitty Titty Committee : Extraits

SA MÈRE : Tu es tellement jolie avec tes cheveux en arrière. Tu vas porter un peu de maquillage pour le mariage, n’est-ce pas ?
ANNA : Maman…
SA MÈRE : J’ai lu plein de magazines lesbiens du début à la fin et ils ne disent rien sur le non port de maquillage.
ANNA : Maman je dois y aller. Est-ce qu’il y a quelque chose à manger ?
SA MÈRE : Tu peux mettre un peu de gloss. En plus c’est facile, c’est presque invisible.

SADIE : Écoute, Anna, ce que nous faisons est très simple. Nous réclamons de la place publique pour les femmes.
ANNA : Pourquoi ça ?
SHULI : Parce que c’est important. La plupart des gens ne réalise pas combien c’est important.

ANNA : Pourquoi es-tu si effrayée ?
SADIE : Je ne suis pas effrayée.
ANNA : Si tu l’es.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

2 commentaires

  1. Avatar

    J’ai vu ce film pour la première fois ce soir et je dois dire que c’est de loin mon favori parmi ceux du même genre. Le personnage de Deak Evgenikos (Meat) est celui, à mon avis, le plus intéressant et qui aurait sûrement mérité un peu plus d’intérêt. Cela dit, le militantisme du groupe est remarquable, et l’orientation sexuelle de toutes ces filles n’est que rarement remise en question (uniquement pour Shuli) et accepté par l’entourage. Mon côté anarchiste se réveille !
    Un très bon moment passé à le regarder, je le reverrai avec plaisir ! A voir d’urgence ! 🙂

  2. Avatar

    Lun 31 Oct 2011 14:52

    j’ai surkiffé ce film!

    effectivement, pour une fois, on s’éloigne des films sur le coming-out etc…

    j’ai beaucoup apprécié le militantisme de ce groupe de femmes et on est proches du Riot Grrrl aussi.

    en tant que musique, j’ai également beaucoup apprécié la BO

    bref, ça donne la pêche et ça donnerait envie d’aller faire la révolution. Vive les Femmes!!! 😎

Répondre