Rizzoli & Isles (Rizzles) : Recap S05E05 – Le super plan

Episode de la série Rizzoli & Isles  (Saison 5)

1

Super plan en perspective, c’est le cas de le dire pour nos deux héroïnes de Boston. Intrigue du jour, que l’on devine déjà : une femme est morte. Mais pas n’importe quelle femme, non. Il s’agit de la riche Chelsea Rothsburgher, cancéreuse de son état, qui était donc en fin de vie. En toute logique, c’est la maladie qui est d’abord mise en cause concernant son décès. Mais durant l’examen préliminaire, Maura s’aperçoit rapidement de signes contradictoires :

  • Les vêtements de la victime sont imprégnés de sueur
  • Des marques de morsures récentes sont visibles dans la bouche de la victime
  • Ces marques sont signe d’une violente crise
  • Ce n’est donc pas le cancer qui l’a tuée
  • Maura devrait en principe pratiquer une autopsie
  • Mais le statut hiérarchique de la victime l’en empêche
  • Mais Jane lui rappelle son statut de « médecin légiste en chef du Massachusetts, Commonwealth »
  • Maura s’en souvient donc grâce à ce rappel et ordonne une autopsie
  • Nous sortons du manoir et arrivons enfin au commissariat

L’enquête de Frankie nous apprend que Chelsea pesait lourd question pognon : plusieurs centaines de millions de dollars. Son mari, Larry Senior, était un magnat de la finance. Petit génie, il a lancé son entreprise avec 1 000 $ et une photocopieuse. Mort en 2005, il faisait régulièrement la une des journaux. Mais ce qui intéresse Korsak, c’est de savoir qui pouvait bien avoir accès à la demeure des Rothsburgher : le personnel de maison ainsi que les deux fils du couple.

De retour dans le laboratoire, Maura se livre à une petite expérience : plonger le cœur de Chelsea dans un aquarium. Une fois le cœur immergé dans l’eau, Maura va retirer la pince qu’elle utilisait dessus. Si des bulles en sortent, c’est qu’il y avait de l’air dans le cœur. Et bien entendu, c’est ce qui se produit à l’issue de l’expérience : quelqu’un a injecté de l’air dans le cœur de Chelsea à l’aide d’une seringue vide. Mais problème : pourquoi tuer une personne sur le point de mourir ?

2

Malgré ma forte ressemblance avec l’appareil génital féminin, je tiens à préciser que je suis bien un cœur. Mort.

Au commissariat, Jane, Frankie et Korsak ont bien du mal à accepter la disparition de Frost. D’autant plus qu’un inconnu a l’outrecuidance de s’assoir sur le siège de Frost. La solution, proposée par Jane, sera d’occuper le siège de Frost de temps à autre. Le temps pour eux de faire réellement leur deuil. Au niveau de l’enquête, ils piétinent cependant : Chelsea avait prévu dans son testament qu’un versement unique serait effectué après sa mort à sa famille, mais également au personnel de maison.

Maura de son côté va faire la rencontre de la série sinon du siècle : en déplacement pour un séminaire à l’université de Boston, elle fait la rencontre du professeur Jack Keystone. L’introduction de ce personnage signe l’arrivée d’Enver Gjokaj dans la série, comme annoncée précédemment. Il y joue donc le rôle d’un professeur d’université en génie mécanique, rôle sur lequel Maura se méprend lors de leur rencontre, puisqu’elle le prend pour un technicien.

Pour replacer le contexte, Maura débarque à l’université avec son propre système audiovisuel (qu’elle trimballe dans une valise :), car elle n’était pas sûre de pouvoir disposer d’un système fonctionnel. C’est là qu’elle fait la connaissance de Jack qui lui explique qu’un simple portable suffisait, dans la mesure où le projecteur de l’amphithéâtre est tout à fait fonctionnel. Il l’aide donc à tout mettre en place avant l’arrivée des étudiants, et ce faisant, ils font connaissance.

L'ennemi public numéro 1 du Rizzles.

L’ennemi public numéro 1 du Rizzles.

Au poste de police, l’enquête tourne en rond : tous les employés de Chelsea étaient bien payés et n’avaient donc aucune raison de souhaiter la mort de celle-ci. Tous hormis le chauffeur, Brad Oskoff, qui possède une dette de 15 000 dollars. Ce qui fait de lui un premier suspect potentiel. Le deuxième suspect sera Larry Junior, premier fils de Chelsea : il a monté son entreprise sans l’aide financière de ses parents, tout comme son père l’avait fait avant lui.

Mais son entreprise expérimente quelques difficultés financières, un pactole arriverait donc à point nommé. Le dernier suspect éventuel n’est autre que le second fils, Kalter, qui a vingt-huit ans et qui vit toujours aux crochets de sa famille. Pour ne rien arranger, Kalter revient de sa onzième cure de désintoxication. Pour l’aider à s’en sortir, sa mère lui avait ôté tout moyen d’accéder à la fortune familiale sans l’autorisation exclusive de son conseiller.

Jane en déduit qu’accélérer la mort de Chelsea aurait permis à son fils de toucher sa part d’héritage, et de pouvoir ainsi s’éclater à l’usage de substances illicites. Un quatrième suspect potentiel viendra s’ajouter en la personne de Polly, domestique de Chelsea, qui s’accusera du meurtre en voulant défendre Kalter. Elle expliquera aux policiers qu’il s’agissait d’un arrangement entre elle et Chelsea, qui souhaitait mourir tranquillement.

Mais Polly n’aura pas eu le temps de « tuer » Chelsea dans la mesure où quelqu’un d’autre s’en sera chargé durant la nuit. Il s’agissait en fait de Brad Oskoff, le chauffeur : sa mère, Katrina Oskoff, a travaillé pour les Rothsburghers de 1976 à 1979. Durant cette période, Brad est né. Katrina a ensuite vécu avec son fils dans une maison achetée par les Rothsburghers. Brad a perdu sa mère, morte de maladie, à ses seize ans, date à laquelle Brad a commencé à travailler pour les Rothsburghers en tant que chauffeur : Frankie constate une ressemblance entre Brad Oskoff et Larry Rothsburgher. Jane en déduit qu’être Rothsburgher de sang, mais travailler en tant que chauffeur pour eux devait être un motif de choix pour leur en vouloir.

Retour à la fiche de présentation Rizzoli & Isles

A propos de Alex Kidd

Alex Kidd
Ecriveuse de trucs à temps partiel. Joue aux jeux vidéo, regarde des séries TV, joue de la musique, lit parfois.. comment ça, "geekette" ? >_>

Répondre